Retour

Le Fury s'incline face au Cosmos en finale du Soccer Bowl 

Les contes de fées ne se terminent pas tous de belle façon. Celui du Fury d'Ottawa s'est conclu dans la tristesse et les pleurs pour les joueurs en finale du Soccer Bowl, contre le Cosmos, à New York. La troupe de l'entraîneur Marc Dos Santos s'est inclinée par la marque de 3-2 contre le Cosmos qui a ainsi remporté un 7e titre en Ligue nord-américaine de soccer.

Un texte de Jonathan Jobin

Les joueurs de New York ont commencé le match en lion en marquant dès la 9e minute. Après un cafouillage à l'entrée de la zone de réparation d'Ottawa, l'attaquant Gaston Cellerino a habilement déjoué le gardien Romuald Peiser.

Il a ajouté deux buts lors de cette rencontre pour battre pratiquement à lui seul les joueurs du Fury.

Le Fury a été pris au dépourvu par la pression constante exercée par le Cosmos et le jeu physique des joueurs New Yorkais. Le milieu de terrain Marcos Senna, qui jouait un dernier match en carrière, comme son coéquipier Raul, a joué un fort match qui a permis à Cellerino de marquer trois buts.

L'expulsion de Mason Trafford a fait mal

L'expulsion du défenseur Mason Trafford à la 68e minute a placé l'équipe dans une situation hasardeuse. Le joueur canadien a reçu un carton rouge pour avoir pilé sur un adversaire. Trafford, qui n'est pas reconnu pour être un joueur salaud, soutient que le geste n'était pas intentionnel. « Je tentais d'éviter le joueur. Il était en dessous et a roulé. Comment vouliez-vous que je l'évite », a lancé le défenseur, fort déçu de la tournure des événements.

Ses coéquipiers et son entraîneur l'ont défendu en mentionnant que c'était une mauvaise décision de l'arbitre. « Il n'y a pas plus gentil que Mason, c'est certain qu'il ne souhaitait pas faire de mal à son adversaire. L'arbitre s'est trompé », a dit l'attaquant Tom Heinemann, qui a tout de même trouvé le moyen de compter un but deux minutes après l'expulsion de son coéquipier.

Le Fury a tout de même fait preuve d'une grande combativité en revenant dans le match deux fois et en marquant dans les arrêts de jeu. Le club ottavien aura finalement manqué de temps. « J'aime mes joueurs et je suis fier de leur performance. Compter deux buts à New York, contre le Cosmos, c'est quelque chose de très difficile », a ajouté Dos Santos. Il mentionne que si son équipe devait perdre cette finale, elle l'a fait de belle manière.

Marc Dos Santos possède encore le dernier titre de Ligue remporté par une équipe canadienne au soccer. Il a remporté le championnat de 2e division nord-américain en 2009 avec l'Impact de Montréal. C'était son dernier match avec le Fury. Il joindra l'an prochain l'équipe d'entraîneurs d'une équipe de la MLS.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine