Retour

Le gouvernement de l'Ontario ouvert à payer une deuxième greffe à Jonathan Pitre

Le gouvernement de l'Ontario est ouvert à payer pour la deuxième opération du jeune Jonathan Pitre aux États-Unis. En début de semaine, l'adolescent qui souffre d'épidermolyse bulleuse, une maladie de la peau rare et douloureuse, a reçu de mauvaises nouvelles.

Son corps a rejeté la greffe de moelle osseuse reçue au Minnesota, au début du mois de septembre. Il devra donc subir une deuxième opération.

Jeudi, la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, de passage à Ottawa n'avait pas de confirmation du ministère de la Santé. Mais elle n'avait « pas de doutes » : c'est possible de payer pour une deuxième greffe, selon elle.

Une opération d'une telle envergure coûte plus d'un million de dollars.

En entrevue au Téléjournal Ottawa-Gatineau, la mère de Jonathan, Tina Boileau, pousse un soupir de soulagement. « Ça fait du bien de savoir qu'ils n'ont aucun doute que [la demande] pourrait être approuvée », a-t-elle lancé.

La greffe de moelle osseuse devait améliorer la qualité de vie de l'adolescent, en permettant à son corps de produire suffisamment de globules blancs pour régénérer sa peau.

« Jonathan est la personne qui a pris le mieux la nouvelle », a ajouté Mme Boileau.

D'ici au prochain essai, la famille a finalement décidé de rester au Minnesota. « Retourner au Canada entre les deux procédures, c'est risqué », a estimé la maman de Jonathan. « On doit éviter les infections. »

Le taux de réussite de cette greffe serait plus élevé lors de la seconde opération.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque