Retour

Le gouvernement fédéral envisage de bannir l'utilisation d'amiante dans ses constructions

Le gouvernement fédéral considère interdire l'utilisation amiante dans ses nouvelles constructions au pays, mais, pour le moment, il fait un « suivi de la situation », selon la ministre fédérale de l'emploi, du développement de la main-d'œuvre et du travail, Maryann Mihychuk.

Elle a fait ces commentaires à la Chambre des communes, en réponse à un reportage de la CBC, indiquant que le gouvernement permet toujours l'utilisation de l'amiante dans la construction d'édifices neufs.

L'amiante peut avoir des effets néfastes sur la santé et peut même causé le développement de cancers. Le matériau est interdit en Australie, en Nouvelle-Zélande et par l'Union européenne depuis plusieurs années, le code national du bâtiment du Canada permet encore son utilisation.

« Je crois que nous devons y jeter un oeil. L'amiante encore utilisé dans beaucoup de circonstances, comme pour les systèmes d'égouts ou pour l'isolation autour des tuyaux », a déclaré Mme Mihychuk.

L'Organisation mondiale de la santé recommande d'ailleurs de remplacer les matériaux contenant de l'amiante par d'autres, plus sécuritaires.

Des organismes réclament l'interdiction totale

Selon le Congrès du travail du Canada, l'utilisation de tuyaux en amiante-ciment est en hausse au pays. Ce type de tuyaux est de plus en plus utilisé dans des projets d'infrastructures financés par le fédéral en Ontario et au Québec, à travers le programme Chantiers Canada mis en place par l'ancien gouvernement.

L'organisme soutient que les importations de produits reliés à l'amiante sont aussi en hausse.

Le président du Congrès, Hassan Yussuf, presse le gouvernement de « prendre la bonne décision ». Il affirme que trop de Canadiens meurent après avoir été exposés à des fibres d'amiante au travail.

« Je souhaite que le gouvernement fasse un examen sérieux, et nous espérons que la ministre [du travail] considérera interdire toutes formes de produits d'amiante qui ont un impact sur la santé humaine au pays », a déclaré Hassan Yussuff.

Plusieurs syndicats continuent d'ailleurs de réclamer un registre canadien des édifices contenant de l'amiante.

Avec les informations de CBC

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards