Retour

Le hockey mineur gatinois réagit aux allégations de gestes à caractère sexuel

Les allégations de gestes à caractère sexuel contre un entraîneur de niveau midget AAA de Gatineau ont semé l'inquiétude chez de nombreux parents de joueurs de la région. Des associations de hockey ont tenu à réagir et, surtout, à rassurer les parents.

Un entraîneur de l'Intrépide de Gatineau, de la Ligue de hockey midget AAA, a été suspendu par l'équipe en raison des allégations de gestes de nature sexuelle formulées à son endroit.

L'équipe a été avisée le 6 octobre dernier de gestes déplacés, alors que l'équipe était en direction de Rivière-du-Loup pour y affronter l'Albatros du Collège Notre-Dame. La personne a été expulsée de l'autobus sur le coup, après que la direction de la formation sportive eut été avisée des gestes et que cette dernière eut été en mesure de les confirmer.

Quatre jours plus tard, Hockey Outaouais a été avisé de ces allégations, mais n'a pas informé les parents ni les associations de hockey mineur locales de la situation.

Quelques jours plus tard, l'Association de Hockey de Gatineau, qui représente 1400 joueurs à Gatineau, a eu des échos de cette affaire. Aussitôt, son président, Luc Gauthier, a demandé à ce que l'entraîneur soir retiré de toutes les activités sur la glace.

« Moi, je ne prends aucune chance, je ne sais pas qu'on n’est pas reconnu coupable tant qu'on l'est. [Mais] tant que je n’ai pas quelque chose d'écrit qui affirme que la personne n'est pas responsable. Il ne fera pas partie d'aucune activité de Hockey Gatineau », a -t-il dit.

Les dirigeants de l'Association ont également voulu rassurer les parents des athlètes en publiant une lettre sur leur site web.

Hockey Québec veut « offrir un cadre sécuritaire » à ses joueurs

Dans un communiqué de presse envoyé vendredi soir, Hockey Québec a rappelé les procédures et politiques en vigueur pour prévenir ce genre de comportement; à commencer par la présence obligatoire de deux membres du personnel entraîneur dans toute situation les mettant en présence des joueurs mineurs.

L'organisme ajoute qu'une enquête des antécédents judiciaires avait été effectuée dans le cas de l'entraîneur qui fait face à des allégations de gestes à caractère sexuel et assure qu'il a été retiré de la base de données des associations de hockey mineur à travers le Canada.

« La fédération prend ce genre de situation très au sérieux. Offrir un cadre sécuritaire à nos joueurs est notre priorité », a déclaré Paul Ménard, le directeur général de Hockey Québec.

L'Intrépide de retour sur la glace

Par ailleurs, l'Intrépide de Gatineau affrontait les Chevaliers de Lévis, samedi à Gatineau, où le club a subi un revers de 5-2. Les parents des joueurs de l'Intrépide rencontrés par Radio-Canada n'ont pas voulu commenter ouvertement le dossier.

À micro fermé, un parent a affirmé que certains d'entre eux étaient au courant des allégations, sans en connaître la nature précise. Il s'est dit inquiet de l'impact de ces allégations sur les jeunes joueurs.

Ces allégations ont créé une onde de choc dans le monde du hockey mineur, d'autant plus que le présumé agresseur oeuvrait dans plusieurs clubs de hockey mineur de la région, en offrant des cours spécialisés.

Le Service de police de la Ville de Gatineau n'a pas confirmé avoir reçu de plainte dans cette affaire. Ce n'est pas dans ses pratiques que de commenter dans de telles circonstances.

Rappelons qu'un autre entraîneur de hockey, Cody Lagacé, a récemment été arrêté pour des gestes de nature sexuelle. Toutefois, selon le SPVG, « la [présumée] victime n'est pas quelqu'un du domaine sportif ».

Avec les informations de Florence Ngué-No

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine