Retour

Le jardinage urbain prend racine dans le Vieux-Gatineau

Une vingtaine de jeunes bénévoles ont installé des bacs de jardinage près du marché Notre-Dame dans le Vieux-Gatineau afin d'embellir le secteur. C'est maintenant aux commerçants du secteur d'entretenir les fleurs et les légumes qui poussent dans ces nouvelles installations.

 Le programme des bacs est venu avec l’idée de la revitalisation urbaine intégrée du Vieux-Gatineau. On voulait que les gens reviennent dans le quartier, qu’ils se l’approprient , explique la coordonnatrice d’Enviro Éduc-Action, Marie-Ève Turbide.

Les adolescents bénévoles ont verni les différents bacs dans lesquels ils ont planté une variété de fleurs et légumes. Les divers commerçants de la rue Notre-Dame prendront la relève pour l’entretien des boîtes horticoles. Ils pourront ensuite récolter les légumes et les partager entre eux à la fin de la saison.

Le fait de faire des petites actions comme ça et de partir des programmes comme C-Vert, ça encourage d’autres personnes à en faire aussi , relate Isis Ngakam, l’une des jeunes participantes au programme C-Vert.

Pour la directrice générale de l’Association des gens d’affaires et professionnels du Vieux-Gatineau, Pauline Bouchard, il faut remettre en valeur le potentiel du secteur en redonnant l’espace aux citoyens. Il faut vraiment que les gens se réapproprient des places publiques comme celles qu’on a […] Nous ce qu’on veut, c’est vraiment de ramener les gens, de leur offrir une expérience, mais aussi qu’ils puissent tout simplement relaxer, de faire un peu d’activité potagère, rencontrer leurs voisins , explique-t-elle.

L’implantation des bacs de jardinage fait partie d’un plan plus large de dix ans lancé en 2016 pour la revitalisation de la rue Notre-Dame. Autrefois une artère importante avec une abondance de commerces et d’activités, la rue Notre-Dame a progressivement été délaissée au profit du boulevard Maloney.

Selon le directeur général du Comité de vie de quartier du Vieux-Gatineau, Mustapha Bahri, il faut également attirer les familles vers le secteur pour lui redonner vie.

 C’est sûr que pour ramener de nouvelles familles, ça prend des incitatifs. Ça prend des logements abordables, des logements de qualité habitables aussi [...] On travaille à la fois sur le développement sociocommunautaire, économique, et l’aménagement du territoire en parallèle [...] Donc pas juste revitaliser la rue, mais autour ici; comment amener les familles à s’installer , avance-t-il.

Avec les informations d'Ismaël Sy et Audrey Roy

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité