Retour

Le jeune blessé au palais de justice de Maniwaki de retour en détention, selon sa mère

Six semaines après le violent affrontement entre un constable spécial et un jeune contrevenant au palais de justice de Maniwaki, la mère du jeune homme affirme que son fils se remet mal de l'incident.

Selon la dame, qu'on ne peut identifier parce que son fils est un jeune contrevenant, ce dernier est de retour en détention dans le secteur de Hull, à Gatineau, depuis près de trois semaines.

La balle qui l'a atteint à la tête, le 31 janvier dernier, serait toujours logée dans son cou.

« Elle est collée sur une artère et il y a un fragment de la balle qui est proche d’une vertèbre. Quand il est sorti de l’hôpital, [les soignants] ont dit qu’ils attendaient trois mois pour passer un scan et vérifier où ça en était, s’ils pouvaient l’enlever ou pas », a-t-elle affirmé.

La mère se dit inquiète pour son état de santé.

« Il ne va pas bien depuis qu’il est sorti de l’hôpital. Il y a beaucoup de séquelles qui sont sorties et qui se sont aggravées, qu’il va garder tout le restant de ses jours. Il a des problèmes de mémoire, de gros maux de tête », a-t-elle déploré.

Elle participera à une manifestation contre la brutalité policière à Maniwaki samedi prochain.

Le jeune homme devrait aussi comparaître en cour le 19 mars, non pas pour répondre des événements de janvier, selon sa mère, mais pour recevoir sa sentence pour ne pas avoir respecté ses conditions fixées par la Cour pour une précédente affaire.

La mère de famille ne sait pas encore si son fils sera accusé pour sa confrontation avec le constable spécial.

D'après les informations de Florence Ngué-No

Plus d'articles