Au-delà des larmes, les citoyens qui ont rendu un dernier hommage à Mauril Bélanger, samedi, n'ont qu'un sujet de discussion : le legs qu'il a laissé.

Ce que le député d'Ottawa-Vanier a accompli pour les francophones, particulièrement dans la capitale nationale, ne sera pas oublié et laisse maintenant un vide à combler, estime Mona Fortier, amie du défunt.

« Je ne pense pas qu'il y a juste un [legs] », souligne-t-elle.

Son influence dépassait largement les frontières ontariennes, selon le Commissaire aux langues officielles du Canada, Graham Fraser.

« C'était un legs énorme pour les communautés minoritaires », explique-t-il.

« Quand il a voyagé partout dans le monde, dans tous les pays francophones, c'était pour encourager les francophones de partout, de venir au Canada », se souvient de son côté Ronald Caza.

La bataille de Montfort

Impossible d'oublier sa participation à la sauvegarde de l'Hôpital Montfort, alors menacé de fermeture. Une fervente défenseure de l'hôpital, Gisèle Lalonde, se rappelle de l'appui indéniable de Mauril Bélanger dans le dossier.

« Mauril nous a aidés à obtenir les soldats qui viennent à Montfort et ça, ça a donné pendant 20 ans énormément d'argent du fédéral », note-t-elle.

L'avenir sans Mauril Bélanger

Après avoir tant donné pour sa communauté, Mauril Bélanger laisse un grand vide.

Et pour la suite des choses? Quelques noms circulent pour reprendre le flambeau dans la circonscription d'Ottawa-Vanier. Parmi ceux-ci, la veuve de Mauril Bélanger, Catherine, est une candidate pressentie par plusieurs en coulisses.

« C'est sûr qu'elle est capable, parce que c'était le plus proche conseiller de Mauril Bélanger », affirme l'ex-ministre libéral, Don Boudria.

Gisèle Lalonde, qui a longtemps côtoyé Mauril Bélanger, croit que dernier aurait tenu à ce qu'un ou une francophone lui succède.

« [Mauril] aimerait qu'il soit instruit et qu'il connaisse sa communauté », raconte Mme Lalonde.

Les citoyens étaient nombreux à s'être massés à l'extérieur de la basilique Notre-Dame pour lui rendre hommage, samedi. Certains souhaitent que sa mémoire soit honorée pour toujours, en nommant une rue ou un monument, par exemple.

Le maire d'Ottawa affirme que le conseil municipal cherche déjà à rendre hommage à Mauril Bélanger.

Quoi qu'il en soit, le nom du député d'Ottawa-Vanier restera gravé à jamais dans la mémoire des Franco-Ontariens.

Selon le reportage de Jérôme Bergeron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine