Le maire d'Ottawa réitère son soutien et sa confiance « sans réserve » au chef de la police d'Ottawa Charles Bordeleau.

Jim Watson fait cette déclaration dans une lettre envoyée à l'Association des policiers d'Ottawa. Il fustige du même coup Matt Skof, le président de l'Association, qui selon lui travaille à ébranler l'autorité de la direction de la police.

« Il semble que l'objectif principal de votre association soit de démettre Charles Bordeleau de ses fonctions de chef », peut-on lire dans la lettre du maire.

Le maire réagissait ainsi à une série d'incidents, survenus récemment, qui ont pu suggérer des divisions ainsi qu'un moral plutôt bas au sein de la police.

Jim Watson est convaincu que ces agissements peuvent miner la confiance que les résidents accordent à la police.

« Laissez-moi vous rappeler que le chef de police peut compter sur mon soutien et ma confiance sans réserve », poursuit le maire.

Jim Watson « n'ose » toutefois pas demander la démission de Matt Skoff, rappelant que cette tâche revient aux membres du Service de police d'Ottawa.

Le maire d'Ottawa profite également de cette lettre pour réitérer sa confiance envers le président de la Commission des services policiers d'Ottawa, Eli El-Chantiry.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine