Retour

Le maire de Denholm espère la réouverture du chemin Paugan avant l'hiver

Le maire de la Municipalité de Denholm, Gaétan Guindon veut rétablir la circulation sur le chemin Paugan avant l'arrivée de l'hiver. Cette route entre Denholm et la municipalité de Low, en Outaouais, est fermée depuis octobre dernier.

Un texte de Dereck Doherty

Lors d'une séance du conseil municipal, jeudi soir, les élus de la localité ont voté à l'unanimité pour une résolution accordant un contrat de stabilisation des pentes autour du chemin Paugan.

M. Guindon demande de nouveau au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports (MTMDET) du Québec un soutien financier afin de réduire les coûts qu'aura à assumer la Municipalité pour l'entretien de cette route.

Le maire affirme que le chemin Paugan devrait être considéré comme une route régionale — donc sous la responsabilité du MTMDET — notamment en raison du nombre élevé de personnes qui y circulent.

Des travaux d'arpentage ont déjà été réalisés dans le secteur, en préparation des travaux de réfection à venir. Toutefois, il s'agit d'une première étape. D'autres suivront, assure le maire.

Coûts élevés

Le coût total des travaux de réfection est évalué à environ 2,1 millions de dollars. La Municipalité de Denholm aurait à débourser 15 % de la facture totale, soit 300 000 $, aux dires du maire.

Or, la Municipalité, considérée comme « dévitalisée », ne peut pas se permettre de travaux d'une telle envergure sans que cela touche les autres routes qui relèvent de sa responsabilité, affirme M. Guindon.

75 % des dépenses de routes de la municipalité sont consacrés au chemin Paugan, dit-il, sans cacher son inquiétude. Le problème, c'est qu'on s'est fait dire : ''Il y a deux ministères, ça va prendre deux fois plus de temps''.

Il croit que les chicanes entre le MTMDET et le ministère de la Sécurité publique ne devraient pas être un obstacle à la réparation de ce tronçon avant la fin de l'année.

M. Guindon indique qu'il doit s'entretenir, la semaine prochaine, avec la ministre responsable de la région de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, et le ministre des Transports, André Fortin. Le maire souhaite qu'une solution à long terme soit adoptée.

Si c'est juste pour réparer, oubliez-nous, lance-t-il, rappelant qu'en 2006, le gouvernement du Québec avait investi 100 000 $ sur ce même tronçon.

La semaine prochaine, le conseil municipal devrait se prononcer sur une résolution pour octroyer un contrat pour une étude hydrologique, dont la valeur reste à déterminer. Cette prochaine étape doit être réalisée avant la création des plans et devis.

Le maire de Denholm indique que ces derniers devront par la suite être approuvés par les ministères des Transports et de la Sécurité publique avant que les travaux ne puissent commencer.

J'ai hâte de passer à autre chose, dit en soupirant M. Guindon, soutenant que pas une journée ne passe sans qu'il ne se fasse parler du chemin Paugan par des citoyens.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces