Retour

Le maire de Denholm interpellera le ministre Fortin concernant le chemin Paugan

Cela fait déjà quatre mois que le chemin Paugan est fermé à la circulation à Denholm en Outaouais. La grogne des résidents s'intensifie et le maire Gaétan Guindon interpellera lundi le ministre québécois des Transports, André Fortin, pour lui demander d'agir.

Un tronçon d'environ 5 km du chemin Paugan avait été fortement endommagé par les pluies diluviennes du 29 octobre 2017. La situation force les résidents à faire un détour d'environ une heure et demie par Wakefield pour se rendre notamment dans le village de Low.

Le maire de Denholm reconnaît que le statu quo n'est pas viable, mais sans le financement de Québec, la municipalité ne voit pas de dénouement.

« On parle d'au-dessus de 2 millions, ça veut dire une part d’environ 300 000 $ de la municipalité de Denholm et ça c'est clair que cet argent-là, on ne l'a pas. Sur un budget de 1,6 million, c'est impensable », a déclaré M. Guindon.

Pendant ce temps, les détours en place en irritent plus d'un.

« Ce n'est pas convenant pour le monde de la région, parce qu'il y a bien du va et va qu'on traverse [...] Il faut toujours faire le tour par Wakefield, c'est vraiment triste que ce soit fermé », a affirmé Rita Nitschkie.

Depuis le mois de novembre, ils doivent faire contre mauvaise fortune bon coeur et emprunter le chemin forestier de la Trans-Outaouaise pour gagner du temps. Mais le redoux des dernières semaines a entrainé sa fermeture, la route étant devenue trop dangereuse. Quiconque s'y aventure le fait à ses risques. Ceux qui ne veulent pas s'y hasarder doivent maintenant faire des détours encore plus grands.

« L'existence de cette route fait une différence, elle réduit le temps de voyagement », soutient Franz Graf.

D'après le reportage d'Estelle Côté-Sroka

Plus d'articles