Retour

Le maire Watson questionne les candidats à l'élection provinciale dans Ottawa-Vanier

Le maire d'Ottawa demande aux candidats provinciaux de la circonscription d'Ottawa-Vanier de se prononcer sur quatre enjeux-clés pour la Ville. Jim Watson leur a envoyé un questionnaire, dimanche, afin de connaître leur position dans ces dossiers.

« Cette initiative, menée avec grand respect, vise à ce que les enjeux qui nous tiennent à coeur dans Ottawa-Vanier reçoivent l'attention des partis provinciaux d'ici les élections complémentaires du 17 novembre », peut-on lire.

La lettre est adressée à Claude Bisson, candidat du Nouveau Parti démocratique, Nathalie Des Rosiers, candidate libérale, André Marin, candidat du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario et Raphaël Morin, représentant du Parti vert de l'Ontario.

Le maire Watson aborde de plein front la hausse du nombre de fusillades à Ottawa.

Interpellant les candidats - et leur parti respectif - il leur demande s'ils accepteraient, dans l'éventualité où ils sont élus le 17 novembre, « d'accorder à l'Équipe d'intervention directe et à l'Unité des armes à feu et des bandes de rue du Service de police d'Ottawa un financement continu et durable pour les aider à combattre ce fléau? »

Le maire porte également à leur attention un dossier qui lui est cher : celui de la phase 2 du train léger. Avec l'ajout de 30 km de rails et de 19 stations, le réseau serait ainsi prolongé vers l'est, l'ouest et le sud d'Ottawa.

Jim Watson demande si les candidats - et leur parti - appuieront ce projet « ambitieux » s'ils remportent les élections complémentaires.

Rappelons qu'en juin dernier, le gouvernement Wynne s'était engagé à investir 1 milliard de dollars dans la phase 2 du train léger.

Ce financement permettra de payer la moitié d'un tronçon vers l'Aéroport international Macdonald-Cartier d'Ottawa et d'un autre jusqu'au chemin Trim, à Orléans. Il s'agit d'un ajout de 6,5 km de rail et de trois stations.

Par ailleurs, Jim Watson tient à trouver une solution au problème de circulation au centre-ville, ciblant particulièrement la présence des camions sur l'avenue King Edward, ainsi que les rues Rideau et Waller.

Il rappelle l'idée de tunnel de 3,5 km pour les poids lourds, soulignant au passage que « la Ville a approuvé un plan qui prévoit la réalisation d'une évaluation environnementale pour [ce] projet ».

M. le maire demande aux candidats s'ils accepteraient de « financer le tiers du coût de cette évaluation au prochain exercice financier, pour que l'étude puisse commencer dès l'année prochaine? »

Enfin, Jim Watson note les besoins grandissants en matière de logements abordables dans la capitale nationale. Il interroge les candidats pour savoir s'ils voudraient se joindre au gouvernement fédéral et à la Municipalité, afin d'injecter des sommes supplémentaires et si oui, quel genre d'appui envisageraient-ils.

On estime qu'environ 10 000 familles à Ottawa attendent de se voir attribuer un logement abordable.

Jim Watson demande aux candidats de répondre à son questionnaire au plus tard le 10 novembre. Il compte par la suite publier simultanément les réponses sur son site Internet, sans toutefois les commenter.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?