Retour

Le marché immobilier en hausse à Gatineau, mais la Ville est critiquée

Le premier trimestre de 2016 aura été favorable pour le marché immobilier de l'Outaouais. La vente de résidence a augmenté de 13 % par rapport au premier trimestre de 2015.

Un texte de Jérôme Bergeron

Il s'agit du meilleur début d'année que le marché de l'Outaouais a connu en quatre ans. Toutefois, les copropriétés prennent toujours plus de temps à se vendre et l'inventaire est encore trop élevé, souligne le président de la Chambre immobilière de l'Outaouais, Stéphane Bisson.

Il tire la sonnette d'alarme et croit que certains élus municipaux ont mal géré le développement immobilier.

À Buckingham, où les développements immobiliers tardaient à se créer en raison de l'incapacité du réseau d'aqueduc à supporter d'autres constructions, les ventes ont chuté de 20 %.

Le président de la Chambre immobilière ajoute que certains élus manquent d'initiative.

Quant au secteur de Hull, il connaît la plus forte croissance, puisque 150maisons ont été vendues en début d'année, soit une hausse de 28 %.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, réplique vivement aux affirmations faites par le président de la Chambre immobilière.

« On zone. Si le développement s'est fait ailleurs c'est le marché qui décide », explique-t-il. »« Si on a essayé une chose, c'est d'orienter vers le Centre-Ville. »

Conditions favorables aux acheteurs

Si les périphéries de Gatineau ont connu une hausse de 10 % de leurs ventes de maisons unifamiliales, les conditions étaient favorables pour les acheteurs. La Fédération des chambres immobilières souligne que ce sont les acheteurs qui avaient l'avantage lors des négociations.

À Aylmer, Hull et Gatineau, le marché était équilibré en début d'année de 2016.

Prix des maisons en hausse

Plus de la moitié des maisons vendues ont coûté plus de 229 250 $ aux acheteurs. Sur douze mois, le prix médian d'une résidence a augmenté de 3 %.

Une fois de plus, la vente de condos a été difficile pour ce premier trimestre. Le délai de vente a augmenté de 28 jours, pour se fixer à 134 jours.

Quant aux résidences, il a diminué de 5 jours. Une maison unifamiliale se vend désormais en moyenne en 95 jours.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine