Trois jeunes entrepreneurs du Vieux-Hull vont ouvrir une nouvelle salle de spectacle la semaine prochaine, avec deux objectifs en tête : mettre un terme aux deux solitudes musicales de la région et combler des trous dans l'offre musicale à Gatineau.

Un texte de Julien Morissette, à Les malins plaisirs

Cette semaine, la deuxième édition du festival Megaphono a été l'une des rares occasions de voir des artistes québécois jouer dans des salles ottaviennes ainsi que des artistes anglophones se produire dans des lieux de diffusion typiquement réservés aux groupes francophones, à Gatineau. C'est une tendance que veulent renverser Tristan Arnaud, Steven Boivin et Philippe Roy, les trois mélomanes derrière Le Minotaure, nouveau lieu de diffusion situé dans les locaux de l'ancien Bistro à Gatineau.

Jon Bartlett est le premier à se réjouir de l'apparition du Minotaure dans le Vieux-Hull, une nouvelle salle de 300 places. À la suite d'une large consultation menée auprès des principaux membres de l'industrie musicale, les organisateurs de Megaphono ont conclu qu'il y a un manque criant de lieux de diffusion à Ottawa. En ayant plus de salles, Bartlett croit qu'Ottawa deviendra plus attrayante pour les artistes en tournée qui cesseront de contourner la capitale nationale lorsqu'ils sont en tournée à Toronto et Montréal.

Sortir du conformisme des réseaux de diffusion

Photo : Bonsound


En plus de vouloir ajouter des arrêts gatinois aux tournées canadiennes d'artistes qui visitent rarement à Ottawa, les fondateurs du Minotaure veulent proposer une diversité musicale qu'ils estiment absente dans l'offre de spectacles de la Ville de Gatineau, principal diffuseur musical sur le territoire. Comme partout dans la province, les salles de spectacles de Gatineau sont majoritairement administrées par les municipalités qui choisissent les artistes qui feront partie de leurs programmations.

Gourmet Délice, fondateur de la boîte Bonsound (Safia Nolin, Yann Perreau, Radio Radio, Groenland), croit que ces réseaux sont un peu limitatifs en raison d'un certain cadre à respecter au sein des abonnés.

Même son de cloche chez Michael Bardier, agent d'artistes (Alaclair Ensemble, Jimmy Hunt, We Are Wolves, Chocolat), qui arrive difficilement à placer ses artistes dans ce cadre municipal. « J'ai clairement de la misère avec ces réseaux parce que les mandats ne sont pas adaptés aux artistes avec lesquels je travaille. »

En ayant travaillé avec le Festival Outaouais Émergent et l'Ambassade culturelle, Steven Boivin et Philippe Roy cherchent constamment à offrir une scène à des artistes considérés marginaux ou émergents.

C'est dans cette idée que le Minotaure recevra le duo Milk & Bone pour lancer ses activités, un groupe invité par Steven Boivin et Philippe Roy lors des deux plus récentes éditions du Festival Outaouais Émergent. Dans les derniers jours, le public gatinois a démontré son enthousiasme pour l'ouverture de ce nouveau lieu de diffusion : les deux premiers spectacles annoncés affichent déjà complet.


« Nous, ce qu'on cherche à faire, c'est d'offrir quelque chose de différent de ce qu'on retrouve dans les salles de la Ville de Gatineau, quelque chose de plus dynamique. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine