Retour

Le montant pour les factures impayées grimpe de 40 % dans les hôpitaux de l'Outaouais

Les hôpitaux de l'Outaouais ont parfois de la difficulté à se faire payer pour des services qu'ils ont pourtant rendus. Le montant pour les factures impayées a grimpé de plus de 40 % en un an, selon des données obtenues par Radio-Canada.

Au 31 mars 2016, les comptes en souffrance totalisaient 906 804 $ au sein des sept hôpitaux du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais. À pareille date l'année dernière, le total était de 627 879 $.

Ces factures impayées sont notamment liées à des soins prodigués à des patients sans carte d'assurance maladie valide et à des non-résidents. Elles incluent aussi les frais pour des soins prolongés et des suppléments de chambre.

En cas de défaut de paiement, le CISSS tente de récupérer les sommes qui lui sont dues. L'organisme fait même appel à des agences de recouvrement, dans certains cas.

Malgré ces démarches, les pertes liées aux factures impayées représentent en moyenne 750 000 $ par année.

Or, le budget annuel du CISSS de l'Outaouais avoisine les 800 millions de dollars. Les pertes sont donc relativement minimes.

« D'un point de vue rationnel, c'est normal », explique le directeur des finances du CISSS de l'Outaouais, Stéphane Pleau. « N'importe quelle organisation qui fait de la facturation doit prévoir un montant de non-paiement. Nous, notre montant est à 2 %. »

Selon M. Pleau, la hausse du montant total de factures impayées ne veut pas nécessairement dire qu'il y a une hausse du nombre de mauvais payeurs. Certaines factures peuvent atteindre 150 000 $ ou 200 000 $, ce qui peut faire fluctuer les statistiques.

Au Canada, les établissements hospitaliers ne peuvent pas refuser de soigner un patient incapable de payer.

D'après les informations de Marie-Lou St-Onge

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque