Retour

Le pasteur Hyeon Soo Lim est de retour en sol canadien

Un pasteur de la région de Toronto, libéré cette semaine par la Corée du Nord, a atterri à la base des Forces canadiennes de Trenton, dans l'est de l'Ontario samedi matin. Sa famille a tenu une brève conférence de presse après son arrivée.

Hyeon Soo Lim a été libéré plus tôt cette semaine pour des raisons médicales et humanitaires. Il avait été condamné à vie aux travaux forcés en 2015 pour ce que la Corée du Nord avait qualifié de « crimes contre l'État ».

Il avait entre autres été accusé d'avoir porté atteinte à la dignité du chef suprême de la Corée du Nord et d'avoir tenté de se servir de la religion pour détruire le système du pays.

Selon son église, Hyeon Soo Lim effectuait du travail humanitaire en Corée du Nord et s'y était rendu des dizaines de fois avant son arrestation.

Un groupe, dirigé par le conseiller à la sécurité nationale du premier ministre Justin Trudeau, s’est rendu à Pyongyang cette semaine pour finaliser les négociations pour sa libération. Les diplomates et le pasteur s'étaient ensuite envolés vers le Japon.

Soulagement pour la famille

Le fils du pasteur, James Lim était visiblement ému. Il a exprimé son soulagement de voir son père et qu’il soit en bonne santé. « C’était surréel d’abord, de voir mon père arriver d’un avion après deux ans et demi », a-t-il dit.

« Il se repose actuellement, mais se rendra à son église demain », a ajouté la porte-parole de la famille, Lisa Pak.

C’était aussi la première fois que le pasteur rencontrait sa petite fille, qui a moins d’un an et est née durant sa captivité.

Son fils est aussi revenu sur les dernières années et tout le travail qui avait été fait en amont pour faire libérer son père. « Tellement de rencontres avec des politiciens, aller à Ottawa… », s'est-il rappelé.

Mais selon lui, la famille a toujours gardé confiance de revoir le pasteur. « Il ne s’est jamais senti autant Canadien. La première chose qu'il a voulu faire en arrivant c'est d'aller se chercher un café et un beignet au Tim Hortons », a-t-il plaisanté.

James Lim a aussi remercié une nouvelle fois le premier ministre Justin Trudeau et le conseiller en sécurité nationale, Daniel Jean pour leur aide dans ce dossier.

Le gouvernement satisfait

Dans un communiqué, le gouvernement canadien « salue l'arrivée du pasteur Lim ».

« Le Canada a joué un rôle actif à tous les niveaux dans le cas de M. Lim, et nous continuerons de les appuyer, lui et sa famille, maintenant qu’il est de retour. Pour le moment, nous continuons de demander que la demande de respect de la vie privée de la famille de M. Lim soit respectée », écrit Affaires mondiales Canada.

Samedi matin, il a eu une « réunion privée » avec ses proches, selon la porte-parole de sa famille, Lisa Pak.

Son église, la Light Korean Presbyterian Church à Mississauga, l'attend dimanche pour la messe.

Plus d'articles

Commentaires