Retour

Le père de Daniel Brière fier du parcours de son fils dans la LNH

Le père de Daniel Brière se dit honoré par le brillant parcours  de son fils dans la Ligue nationale de hockey (LNH), qui a pris sa retraite. Robert Brière est encore sous le charme des performances réalisées par son garçon de 5 pieds 9.

Le joueur de Gatineau a rendu publique sa décision, aujourd'hui, dans sa chronique au journal Le Droit.

Robert Brière n'oubliera jamais les débuts de l'attaquant de plus de 300 buts dans la LNH, le 19 mars 1998.

« La première fois que je l'ai vu jouer dans la ligue nationale, c'était euphorique. Le fait de le voir sur la glace avec le chandail des Coyotes de Phoenix. Puis son premier but dans la ligue nationale (le 20 mars 1998, à Los Angeles), on l'a vu à plusieurs reprises », confie-t-il, encore ému.

La Coupe Stanley, oui mais...

Daniel Brière a passé 16 ans dans la LNH mais n'a jamais pu remporter la Coupe Stanley. Son père aurait bien aimé vivre ce moment spécial, toutefois, selon Robert Brière, il ne s'agit pas d'une fin en soi.

« Le fait d'avoir acquis la notoriété, de jouer dans la ligue nationale pour un petit gars de Gatineau qui ne devait même pas jouer l'étape suivante, ça a été assez spécial », souligne-t-il.

Plus de temps en famille

La retraite de Daniel Brière, qui se parlait dans la famille depuis environ deux mois, est une bonne nouvelle pour ses proches. Son père souhaite « peut-être le voir un plus souvent ». Toutefois, il s'attend à ce que ses trois fils en soient les premiers bénéficiaires.

« Il va être plus près de ses enfants. Il va s'impliquer avec eux dans le hockey éventuellement à Philadelphie. Il va travailler pour l'équipe des Flyers probablement », croit savoir Robert Brière.

Le grand-père espère que les petits-fils suivront les pas du père.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 domaines où les robots sont indispensables





Rabais de la semaine