Retour

Le plan d’agrandissement de l’hôtel Four Points à Gatineau franchit une autre étape

Le conseil municipal de Gatineau a voté à l'unanimité, mardi soir, pour le changement réglementaire qui permettrait l'agrandissement de l'hôtel Four Points by Sheraton de la rue Laurier, dans le secteur de Hull.

L'agrandissement se fera sur le terrain de stationnement de l'établissement. La disparition de ce dernier sera compensée par l’extension du stationnement souterrain, qui passerait de 61 à 384 places.

Le projet consiste notamment en une tour de 30 étages. Aux 201 chambres déjà existantes, les promoteurs souhaitent en ajouter 145 pour les séjours à court, moyen et long terme.

Le plan d’agrandissement contient, en outre, un volet résidentiel, qui comprend 245 nouveaux logements, et une offre commerciale, incluant un restaurant, sur une superficie de 711 mètres carrés.

L’investissement du promoteur s’élèverait à 80 millions de dollars. Il pourrait générer des revenus fiscaux de 1,3 million de dollars par an pour la Ville.

Des changements à venir

Le Service de l'urbanisme avait recommandé le projet, mais plusieurs modifications réglementaires seront nécessaires.

Ce sera le cas du Plan particulier d'urbanisme (PPU), mais aussi du zonage, afin de permettre l’édification d’un bâtiment de 30 étages. La réglementation actuelle autorise seulement les immeubles de 10 étages à cet endroit.

« On doit introduire une série de normes pour régir les hauteurs spécifiques en fonction de chacune des rues Laurier, Papineau, Victoria, Notre-Dame-de-l'île et Champlain pour justement respecter le principe [selon lequel] on veut avoir une échelle qui est acceptable lorsqu'on circule à pied le long des bâtiments », détaille la directrice du Service de l'urbanisme, Catherine Marchand.

Par ailleurs, il restera à définir des critères spécifiques quant à l'aménagement au sol et architectural de tels bâtiments.

Un projet qui a évolué

La version originale du projet n'avait pas fait l'unanimité auprès des résidents du quartier, des élus et des citoyens siégeant au Comité consultatif d'urbanisme.

À l’instar du projet des tours de la compagnie Brigil, certains craignaient que le nouveau bâtiment ne nuise au quartier du Musée.

« Il y a des citoyens qui le pensent, mais étant donné la cascade [les modifications réglementaires] qu'on établit, on crée en même temps une façon de faire qui devrait le protéger », indique le président du Comité consultatif d'urbanisme, Richard Bégin.

La Ville indique aussi que l'endroit où se trouve l’hôtel fait partie d'un autre secteur.

Mme Marchand a par ailleurs expliqué que le projet a été ramené à un niveau plus acceptable, après des discussions avec les promoteurs.

D'après les informations de la journaliste Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine