Retour

Le plan d'agrandissement du Château Laurier pourrait être approuvé en juin

Les conseillers d'Ottawa vont se pencher sur la version finale du projet d'agrandissement du Château Laurier le 27 juin. Le projet doit au préalable être revu par le Sous-comité du patrimoine bâti et par le Comité de l'urbanisme.

La version finale du projet, la quatrième mouture de la construction d'une aile derrière l'édifice patrimonial, a été déposée mardi à la Ville d'Ottawa.

Il s'agit essentiellement d'une version modifiée de la troisième mouture du projet présentée en février dernier.

Larco Investments avait alors proposé de construire une aile plus petite de huit étages et principalement de verre, qui laissait voir le toit de l'édifice principal.

Ces changements étaient survenus à la suite de nombreuses critiques autant des élus de la Ville d'Ottawa que des citoyens.

La firme d'architectes Era propose maintenant d'inclure sur les façades nord, est et ouest de nombreuses saillies en pierres beiges verticales qui viennent encadrer le verre et permettre à l'ensemble de mieux se fondre avec l'édifice d'origine, puisque la pierre utilisée pour l'aile moderne est la même que celle utilisée lors de la construction du Château Laurier.

La nouvelle aile a également moins d'étages, sept au total, afin de dégager une meilleure vue de l'édifice patrimonial.

La Ville indique que le public pourra se prononcer sur cette version finale de l'agrandissement du Château Laurier lors de la rencontre du Sous-comité du patrimoine bâti, le 18 juin, et lors de la réunion du Comité de l'urbanisme, le 26 juin.

Le lendemain, les membres du conseil municipal seront à leur tour appelés à se prononcer sur le projet.

Pour le président de Patrimoine Ottawa, David Jeanes, la version finale proposée par Larco Investments pour agrandir le Château Laurier n'est pas tellement différente de la première mouture présentée en septembre 2016.

« Les changements apportés au fil du temps n'ont pas été très marqués et les préoccupations des citoyens sont peut-être encore là », a relaté M. Jeanes.

M. Jeanes rappelle qu'il y a tout un débat dans le domaine de l'architecture autour du mariage du moderne avec des édifices patrimoniaux et qu'il y a eu certains projets de ce type réussis dans le passé, comme celui de la Banque du Canada, à Ottawa.

Une aile moderne acceptable

Dans un courriel, le Service des communications de la Municipalité écrit que Larco Investments « a tenu compte de la rétroaction du public, des conseils du personnel responsable de l’urbanisme et du patrimoine et de l’avis du Comité d’examen du design urbain de la Ville dans la mise au point de cette nouvelle conception ».

Et sur les préoccupations des citoyens au sujet du modernisme de l'aile supplémentaire qui serait construite derrière le Château Laurier, le Service des communications écrit que « les pratiques de conservation du patrimoine en vigueur au Canada favorisent l’adoption d’un style contemporain pour les annexes des édifices patrimoniaux ».

Le conseiller municipal et président du Sous-comité du patrimoine bâti de la Ville d'Ottawa, Tobi Nussmbaum, a décliné nos demandes d'entrevue.

Plus d'articles