Le prince Charles et sa femme, la duchesse Camilla, ont terminé leur visite au Canada dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération en inaugurant la nouvelle salle du Musée canadien de l'histoire et le Centre national des Arts, en plus de rencontrer de jeunes leaders du commerce électronique.

Un texte d'Antoine Trépanier

Le couple royal a quitté le Canada en soirée, samedi, après trois jours de visite au Nunavut, à Trenton et à Ottawa. Plus tôt dans la journée, le prince Charles a notamment rendu visite aux employés de l'entreprise de commerce en ligne Shopify.

Shopify, une entreprise fondée à Ottawa en 2006, a un chiffre d'affaires de 15,4 milliards de dollars et 175 000 clients partout dans le monde.

Cette visite royale se voulait une façon de mousser le programme coop en sciences informatiques pour les étudiants de l'Université Carleton.

« C'était super important, pas juste parce que c'est la fête du Canada, mais aussi parce que ça fait très longtemps qu'on travaille sur le programme universitaire chez Shopify pour vraiment innover dans le mode de travail. On a besoin tellement d'informaticiens au Canada, et d'être reconnu par une visite royale, ça fait vraiment chaud au coeur à tous les étudiants et les employés », a expliqué le vice-président en développement chez Shopify, Jean-Michel Lemieux.

Le prince Charles s'est rendu dans les bureaux de l'entreprise de la rue Elgin pour rencontrer notamment le ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains, le président et directeur général de Shopify, Tobi Lütke, des employés et des étudiants de l'Université Carleton.

Le prince a également lancé officiellement les sites web de 14 entreprises lors une courte cérémonie.

Selon une porte-parole de Shopify, l'entreprise a soumis sa candidature pour accueillir le prince de Galles, qui souhaitait rencontrer des étudiants et des entrepreneurs qui oeuvrent dans les nouvelles technologies.

« Il aurait pu visiter plein d'autres entreprises au Canada. On innove partout au Canada et c'est pour ça je pense qu'on a été choisi. C'est vraiment une journée spéciale », a déclaré M. Lemieux.

Une rencontre exceptionnelle

En visitant les bureaux de Shopify, le prince Charles a du coup rencontré des entrepreneurs qui utilisent la plateforme de l'entreprise. C'est le cas des copropriétaires de Victoire Boutique, qui brassent des affaires avec les designers canadiens via la plateforme en ligne de Shopify.

Régine Paquette et Katie Frappier étaient estomaquées après leur rencontre avec le prince de Galles.

« Il nous a rencontrés et on a pu lui parler de notre business. Il avait toutes sortes de questions, c'était vraiment un beau dialogue. Il nous a demandé comment on a financé notre entreprise et on lui a expliqué qu'on avait commencé petit, avec une ligne de crédit et qu'on a grossi. C'était vraiment une discussion, j'étais vraiment étonnée du temps qu'il a passé ici », a déclaré Mme Paquette.

Le prince est arrivé avec une vingtaine de minutes de retard et est resté dans les bureaux de l'entreprise pendant une vingtaine de minutes avant d'assister à une cérémonie pour le 150e anniversaire du Canada, à Rideau Hall, la résidence du gouverneur général du Canada.

Le couple royal devait quitter le Canada vers 20 h 30 et rentrer en Angleterre en matinée, heure locale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine