Retour

Le producteur de marijuana de Smiths Falls veut son point de vente

Les dirigeants de l'usine de culture de cannabis Tweed à Smiths Falls demandent au gouvernement provincial le droit de vendre de la marijuana dans leurs installations de la petite municipalité de l'est de l'Ontario. La réglementation actuelle ne l'autorise pas.

Un texte de Frédéric Pepin

En septembre, l’Ontario a annoncé sa stratégie pour permettre la vente des produits du cannabis. Un nombre limité de points de vente seront ouverts (150 d'ici 2020) et les consommateurs pourront aussi faire des achats en ligne. Mais les producteurs ne pourront eux-mêmes vendre leurs produits.

La corporation mère de Tweed, Canopy Growth, fait pousser de la marijuana dans son usine de Smiths Falls.

Cette usine était dans le passé les lieux de production de chocolat de l’entreprise Hershey et une populaire attraction touristique. Canopy Growth aimerait bien utiliser la même stratégie en offrant des visites guidées des lieux avec la possibilité d’acheter des produits sur place.

L’entreprise utilise aussi l’argument des microbrasseries. Les petits producteurs de bière ont droit de vendre leurs produits dans leurs établissements.

Le conseil municipal de Smiths Falls fait du lobbying

Le conseil municipal a envoyé des lettres au gouvernement demandant une rencontre avec le ministre des Finances, Charles Sousa, ainsi que le procureur général, Yasir Naqvi. Le maire de Smiths Falls espère même rencontrer la première ministre, Kathleen Wynne, pour que Tweed puisse vendre sa marijuana au public.

Dans un courriel, un porte-parole pour le bureau du procureur général répond ceci : « La Société ontarienne de vente du cannabis sera la seule entité autorisée à vendre du cannabis en Ontario ».

Le gouvernement dit prendre des précautions supplémentaires quant à la vente de la drogue, en raison de recommandations reçues dans le cadre de consultations, ce qui pourrait amener des ajustements à long terme, a ajouté le porte-parole du bureau du ministre Naqvi.

Le bureau du procureur général dit cependant être prêt à continuer le dialogue avec les différentes parties, dont Canopy Growth.

Ailleurs au Canada

Au Manitoba, le gouvernement examine actuellement les demandes d’entreprises intéressées à gérer et opérer des points de vente et Canopy Growth fait partie du lot.

La compagnie a aussi signé une entente à Terre-Neuve-et-Labrador et sera le principal vendeur de marijuana de la province avec quatre points de vente.

Avec des informations de CBC Toronto

Plus d'articles