Retour

Le projet de loi de Mauril Bélanger sur l’hymne national devant un comité du Sénat

Le Comité sénatorial des affaires sociales a terminé de réviser, jeudi, le projet de loi du défunt député d'Ottawa-Vanier, Mauril Bélanger, visant à modifier les paroles de la version anglaise de l'Ô Canada pour que le texte représente autant les hommes que les femmes.

Les membres du Comité ont complété l'étude article par article du projet de loi C-210. Toutefois, comme le Sénat fera relâche pour les Fêtes, les derniers votes pour l'adopter devront attendre au moins jusqu'à la fin janvier.

La Chambre des communes a adopté le projet de loi, en juin, après des débats chargés en émotion, puisque l’ancien député, qui y assistait, luttait alors contre la sclérose latérale amyotrophique (ou maladie de Lou Gehrig).

Comme le projet de loi a été adopté par les Communes avant la mort de M. Bélanger, survenue en août, il pouvait être soumis à l’approbation des sénateurs.

La sénatrice conservatrice Nancy Ruth, qui défend le projet de loi, s’est dite convaincue que les paroles « in all thy sons command » devraient être modernisées et changées pour « in all of us command ». Ainsi, le mot anglais « sons », qui signifie « fils » en français, serait remplacé par « us », soit « nous ».

Également en faveur de ce changement, l’athlète paralympique canadienne Kristen Kit a dit au Comité que les athlètes féminines devaient pouvoir entendre et chanter des paroles d’un hymne de genre neutre lors de compétitions sportives.

Le projet de loi C-210 ne change en rien les paroles de la version française de l’hymne canadien.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine