Retour

Le projet de reconstruction de l'église de Saint-Isidore progresse

Le jour où l'église de Saint-Isidore, dans l'Est ontarien, renaîtra de ses cendres est un peu plus près. D'ailleurs, les membres du comité de reconstruction du lieu de culte, détruit par les flammes l'été dernier, se sont rencontrés, mardi soir, pour faire le point.

Six mois après le choc de l'incendie, le curé et ses paroissiens se réjouissent de l'avancement du projet de reconstruction.

« J'ai hâte. Le projet avance bien », a confié à Radio-Canada le père Pascal Nizigiyimana. « Je pense qu'il y a de l'excitation. »

Depuis le feu, en juillet dernier, les messes sont célébrées dans une salle communautaire aménagée en chapelle, à proximité des ruines de l'église. Les habitants de Saint-Isidore ont tenu à construire la nouvelle église au même endroit que l'ancienne.

« Les gens nous disent souvent : ''Qu'est ce que vous faites? Ça n'avance pas.'' », a raconté Roger Bourdon, un membre du comité d'administration temporelle, témoignant ainsi de l'impatience des gens.

Mais il estime qu'il faut du temps pour trouver le bon modèle, moderne, mais qui témoigne aussi du passé.

Le comité de reconstruction croit avoir trouvé une inspiration en une église anglo-catholique du secteur de Kanata, à Ottawa. Coïncidence particulière, cette autre église porte aussi le nom de Saint-Isidore.

Un membre du comité de reconstruction, Marc Legault, aurait fait cette découverte par hasard.

« J'en ai fait part au comité de reconstruction et ils ont tous aimé », a-t-il expliqué. « Donc ça peut-être un modèle. On va partir de là. »

Le choix du modèle, sa conception, l'approbation des plans, et enfin la construction du nouveau bâtiment sont autant d'étapes à franchir avant les premières messes dans les murs de la nouvelle église, qui devrait voir le jour d'ici un an et demi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine