Retour

Le projet du 22, rue Principale est un défi de taille, selon Richard Bégin

Le projet de construction de copropriétés dans le secteur du Vieux-Aylmer pourrait devenir un enjeu majeur à Gatineau, selon le président du Comité consultatif de l'urbanisme, le conseiller Richard Bégin.

Ce dernier souhaite que la Ville puisse préserver le caractère patrimonial, mais aussi touristique du quartier.

Richard Bégin n'est pas contre le projet du 22, rue Principale, un immeuble regroupant une vingtaine de copropriétés. Il reconnaît les améliorations apportées par le promoteur, depuis sa première ébauche en janvier, mais il croit que l'enjeu est plus grand.

M. Bégin affirme que c'est la première fois qu'il sera possible d'évaluer la volonté de la Ville à préserver son patrimoine, alors que le projet est conforme à la réglementation en vigueur pour ce terrain.

C'est que la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis 2012, remet essentiellement aux villes la responsabilité de trancher dans de tels cas. Le 22, rue Principale serait un premier test aux yeux du conseiller.

« J'ai travaillé avec des promoteurs et ils se sont montrés ouverts d'esprit », soutient-il. « Ils ont changé leur projet et j'espère que c'est ce qui va arriver ici. »

De son côté, l'Association du patrimoine d'Aylmer n'a pas vu la plus récente esquisse du promoteur et ne veut pas la commenter. Sa porte-parole, Micheline Lemieux, maintient qu'il faut que ce projet fasse une plus grande unanimité.

« Les gens veulent voir un beau projet dans leur quartier », soutient-elle. « Je ne parle pas que des deux ou trois voisins immédiats, mais aussi des gens des rues avoisinantes. »

Le porte-parole du promoteur assure quant à lui avoir l'appui d'une majorité de résidents, selon un sondage non scientifique réalisé après la consultation publique du 13 juillet.

Avec les informations de la journaliste Nathalie Tremblay

Plus d'articles