Retour

Le projet Place des peuples du groupe Brigil fait peau neuve

Le promoteur Gilles Desjardins a revu et corrigé son projet résidentiel et commercial de deux tours de 35 et 55 étages, au centre-ville de Gatineau. Toutefois, les changements souhaités par les résidents du quartier qui s'opposaient au projet ne sont pas tous au rendez-vous.

Un texte de Angie Bonenfant

Dans le cadre des célébrations entourant le 30e anniversaire de la compagnie Brigil, Gilles Desjardins a présenté aux médias, jeudi après-midi, une version améliorée de son projet immobilier.

Loin de rapetisser, la hauteur des deux tours qui est au centre des principales discordes entre Brigil et les résidents de l'Île-de-Hull demeure la même.

La superficie commerciale du projet Place des peuples, par contre, prend du gallon. Elle atteint 125 000 pieds carrés. C'est 65 000 pieds carrés de plus que dans la version originale du projet.

« On reste sur le même terrain initial », rassure toutefois Gilles Desjardins. « On ne touche pas aux résidences de la rue Papineau et de la rue Notre-Dame. »

Harmonieuses et distinctes

La forme des deux édifices, qui auraient pignon sur la rue Laurier devant le Musée de l'histoire, prend une nouvelle tournure.

Les tours sont beaucoup plus en courbe qu'à l'origine. Elles seraient composées de verre teinté de bleue et les balcons de chacune des structures seront vitrés.

Les deux structures seraient reliées entre elles grâce à une base aménagée, dont l'architecture s'harmonisera avec les immeubles du voisinage.

« Le concept se marie très bien avec le Musée de l'histoire. [...] Il va y avoir des effets positifs, non seulement pour le centre-ville, mais aussi pour le grand Gatineau », soutient Gilles Desjardins.

Le promoteur dit avoir entendu les doléances entourant son projet « iconique et d'envergure internationale ». Il est convaincu que la nouvelle mouture ralliera ceux et celles qui ont manifesté leur désaccord dès le début.

« La première crainte, c'était le soleil », a raconté Gilles Desjardins. « La nature fait en sorte que le coucher du soleil se fait à l'ouest. Les édifices sont à l'est. [...] Dans l'après-midi, il n'y aura pas d'ombre. »

« Le Patrimoine dans ce secteur, on va le protéger encore plus avec ce projet-là. Les gens seront encore plus encouragés à investir dans leurs propres propriétés parce qu'elles vont prendre de la valeur. »

Gilles Desjardins rappelle qu'il a fait appel au très prisé architecte Douglas Cardinal, le même qui est à l'origine du concept du Musée de l'histoire.

M. Cardinal a eu le mandat de repenser le projet de construction de Gilles Desjardins de manière à ce qu'il s'intègre harmonieusement dans le quartier.

Possibilités énormes 

L'ancien maire de la ville de Hull et conseiller spécial pour Brigil, Yves Ducharme, ne tarit pas d'éloges face au nouveau concept proposé par la compagnie gatinoise.

« C'est un projet que j'aurais aimé que l'on me propose lorsque j'étais maire. Il n'y a jamais personne qui m'est arrivé avec une idée comme celle-là », a-t-il lancé.

Le projet Place des peuples ouvre, selon lui, la porte à de multiples possibilités. « Par exemple, on aimerait poursuivre le réseau de corridors de la Place du Portage à la Place des peuples et de la Place des peuples au Musée de l'histoire », a-t-il expliqué.

« On envisage d'avoir un accès souterrain du Musée à la Place des peuples, ce qui permettrait aux visiteurs de traverser la rue Laurier en toute sécurité. »

Les pieds carrés supplémentaires permettraient aussi, toujous selon l'ancien élu, d'y aménager la nouvelle bibliothèque centrale de la Ville de Gatineau.

Retombées importantes

Brigil s'attend à ce que la nouvelle version de Place des peuples engendre des retombées économiques importantes. Gilles Desjardins croit pouvoir attirer un million de visiteurs, à chaque année, grâce à un centre d'observation situé sur le sommet de l'une des tours.

Le promoteur soutient que Place des peuples créerait 1000 nouveaux emplois et génèrerait 8 millions de dollars en taxes foncières.

Le projet, évalué originalement à 400 millions de dollars, sera officiellement déposé en janvier prochain à la ville de Gatineau.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine