Retour

Le rapport de l'ombudsman de Gatineau de 2015 montre du doigt le service de l'urbanisme

Dans son bilan de 2015, l'ombudsman de Gatineau indique que le nombre de plaintes à son bureau a diminué de 20% au cours de la dernière année.

177 plaintes ont été faites au bureau d'André Guay comparativement à 224 en 2014.

André Guay indique toutefois que le tiers de ses plaintes touchent le service de l'urbanisme.

Encore du travail à faire au service de l'urbanisme

C'est au chapitre de la communication de renseignements sur l'émission des permis de construction et de la transparence du processus que le bât blesse.

L'ombudsman indique qu'à plusieurs reprises, des citoyens n'ont pas obtenu toute l'information nécessaire sur l'émission de permis, et que lorsque les autorisations étaient données, les citoyens se sont vu imposer de nouvelles exigences, ce qui a engendré de nouveaux frais et des retards dans les projets.

André Guay reconnaît que les changements dans le fonctionnement du service de l'urbanisme à l'automne 2014 ont corrigé bien des choses, mais qu'il y a encore du travail à faire.

Le président du conseil municipal Daniel Champagne pense que la ville fait bonne figure malgré certains ratés. Il affirme que sur 7000 permis de construction émis, seulement 56 dossiers se sont retrouvés au bureau de l'ombudsman, ce qui représente moins de 1% des cas.

Avec les informations de Louka Jacques

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine