Retour

Le registre est ouvert pour les opposants au réglement sur les VR

Les Gatinois qui s'opposent au nouveau règlement sur les véhicules récréatifs peuvent signer un registre cette semaine, à la Maison du citoyen.

Il faut 3540 signatures pour que la Ville organise un référendum, soit 2,5 % de la population de Gatineau. Si le nombre de signatures requises n'est pas atteint, la nouvelle réglementation entrera en vigueur le 26 octobre.

Historiquement, jamais l'objectif de 3545 signatures n'a été atteint à Gatineau.

Les opposants, dont Martin Bédard, se désolent de voir que le nombre de signatures sera difficile à atteindre. Il faudrait 70 personnes chaque heure pour atteindre le minimum.

Processus strict

Par ailleurs, le processus pour mener à bien le registre n'est pas flexible et les règles sont strictes. Les gens doivent se présenter en personne à l'hôtel de ville seulement, aux dires de la porte-parole de la Ville de Gatineau, Marie-Hélène Rivard.

« Ça engendre des coûts très importants d'avoir des registres à plusieurs endroits en même temps », explique-t-elle. « La seule fois que ç'a été fait, c'est lors des registres sur les défusions de la Ville. »

Mme Rivard précise, par courriel, que la « Ville tient environ 30 registres par année et utilise le même modus operandi pour tous les registres. Il n'y a aucun traitement préférentiel selon les sujets. Toutefois, une décision de modification à la procédure standard serait possible et relèverait du conseil municipal. »

Si le nombre de signatures est atteint, le conseil municipal aura deux options. La première, la plus simple, est d'annuler le règlement. La seconde consiste à tenir un référendum sur la question.

D'après les informations de Michel-Denis Potvin et de Marie-Lou St-Onge

Plus d'articles

Commentaires