Retour

Le retrait de la boisson FCKDUP fait réagir à Gatineau

La décision de la chaîne de dépanneurs Couche-Tard de retirer la boisson alcoolisée FCKDUP de ses tablettes est saluée à Gatineau, où une campagne publicitaire près d'écoles avait retenu l'attention récemment.

Jeudi, une adolescente de 14 ans, Athena Gervais, a été retrouvée morte près d'une école secondaire de Laval. Cette aurait été fortement intoxiqué au moment du drame . Une possibilité qui soulève beaucoup de questions sur le type de boisson qu'elle aurait consommé.

Dans la foulée de ces événements, Couche-Tard a envoyé une directive à tous ses magasins, leur demandant de retirer de la vente cette boisson sucrée qui contient près de 12 % d'alcool et qui est très populaire chez les jeunes.

« Bien que ce produit soit tout à fait légal pour la vente, agir de manière responsable est une façon de faire au quotidien chez Couche-Tard et c'est pourquoi une telle décision a été prise aujourd'hui », a déclaré l'entreprise québécoise, vendredi soir.

À l'Université du Québec en Outaouais (UQO), les réactions sont vives au lendemain de cette décision.

« Ces produits sont accessibles aux jeunes et ce n’est pas difficile d'obtenir ces produits d'une personne majeure, donc je pense que c'est une bonne chose de retirer ces boissons-là », a déclaré Sébastien Dupuis.

Le fait que des publicités s'adressaient jusqu'à récemment aux jeunes continue de faire sourciller à l'UQO.

« Pourquoi viser les jeunes puis mettre des affiches publicitaires devant les écoles, pour les pousser à consommer plus de cette boisson-là, pour moi c'est inconcevable », soutient Myriam Belisle

Le directeur du groupe québécois Geloso, qui fabrique cette boisson alcoolisée, s'est dit prêt à considérer le retrait de la boisson. Il a aussi proposé de créer une table de concertation pour prévenir la consommation illégale d'alcool chez les mineurs.

L'entreprise pense aussi revoir le plan de marketing de la boisson Fckdup qui semble viser les jeunes en particulier. Il a d'ailleurs retiré la soixantaine de panneaux publicitaires installés dans des abris bus au Québec. Le vidéo-clip de promotion de la boisson a lui aussi été retiré de YouTube.

Pour le directeur général d'Éducalcool, toutefois, c'est trop peu trop tard.

« Lorsque tu vois que chaque fin de semaine, tu as des enfants [...] en coma éthylique ou en précoma éthylique qui se présentent dans les urgences, il me semble que ça lève un petit drapeau. Il serait temps qu'on dise arrêtons ça, réfléchissons, encadrons comme il faut et revenons s'il y a lieu ou s'il n'y a pas lieu », a déclaré Hubert Sacy.

D'après le reportage de Florence Ngué-No

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards