Retour

Le Rockfest attire des festivaliers de partout, du Québec... au Chili

D'année en année, le Rockfest de Montebello attire des dizaines de milliers de festivaliers. Si la majorité d'entre eux proviennent du Québec, ils sont nombreux à parcourir des milliers de kilomètres pour assister aux spectacles de leurs groupes préférés.

« Je suis une “fan” finie du Rockfest. Je viens depuis que j’ai 12 ans. Puis The Offsprings, ça fait six fois que je les vois. Je suis vraiment contente de les revoir cette année. C’est vraiment malade », a déclaré Anabel Grenier, représentante de la Belle Province.

Le fondateur du Rockfest, Alex Martel, confirme que les participants viennent majoritairement de l’Amérique du Nord.

« La grande majorité de nos festivaliers proviennent du Québec, de l’Ontario et des États du Nord-Est américain. C’est vraiment la plus grande clientèle. Les Maritimes aussi », a-t-il expliqué.

N’empêche, le Rockfest a vendu des billets sur tous les continents et depuis quelques années on entend d’autres accents et d’autres langues sur le site du festival.

Manuel Plaza, un Chilien, a fait 22 heures de déplacements pour assister à son premier Rockfest avec son ami Paolo et pour venir voir le groupe allemand Rammstein.

« Dix heures d’avions jusqu’à New York et ensuite j’ai pris un autobus pendant 12 heures », a précisé M. Plaza.

Alex Marchais, un Français de Nantes, a traversé l’Atlantique pour l’occasion.

M. Martel explique cet engouement par l’internationalité de la programmation.

« On a beaucoup de “bands” de beaucoup de pays cette année. On a des bands de 12 pays différents », a-t-il fait savoir.

La 12e mouture du pèlerinage des amateurs de métal, de punk et de rap est commencée depuis jeudi et se déroule jusqu’à dimanche.

D'après un reportage du journaliste Denis Babin

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine