Retour

Le Rouge et Noir à la Coupe Grey, un an plus tard

Presque un an jour pour jour s'est écoulé depuis la défaite du Rouge et Noir en finale de la Coupe Grey. Les joueurs d'Ottawa n'ont pas oublié les moments dans le vestiaire après la rencontre, alors qu'ils essayaient de comprendre ce qui venait de se passer. Au même moment, dans le vestiaire voisin, les Eskimos d'Edmonton célébraient leur victoire.

« On savait qu'on avait joué un bon match et c'est ce qui faisait le plus mal, d'avoir passé aussi près », se rappelle le centre-arrière Patrick Lavoie.

Dans le froid manitobain, le Rouge et Noir avait une option sur la Coupe Grey en fin de rencontre, mais un touché accordé aux Eskimos avec 3:22 à faire à la rencontre leur a coûté le titre de champions de la Ligue canadienne de football (LCF). Un revers de 26-20 qui reste frais dans la mémoire des joueurs.

« Ce qui a fait mal, c'est de savoir qu'on était si près de la victoire », mentionne Lavoie. « Cette année, on ne veut pas sentir la même chose. On veut être capable d’avoir la victoire à la fin et fêter. »

Il faut gagner. C'est la seule chose qui peut faire qu'on se sente bien après.

Abdul Kanneh, demi défensif du Rouge et Noir d’Ottawa

Apprendre de ses erreurs

La commande ne sera pas facile pour le Rouge et Noir face aux Stampeders de Calgary, les favoris pour remporter la 104e Coupe Grey. Les Ottaviens espèrent toutefois se servir des leçons apprises l'an dernier pour tenter de surprendre.

« Je suis retourné voir les notes que j'avais prises l'an dernier. Pour moi l'essentiel, c'est de bien planifier la semaine parce qu'il y a énormément d'événements qui se déroulent autour de la partie, surtout dans une grande ville comme Toronto », a mentionné l'entraîneur-chef de l'équipe, Rick Campbell, notant le nombre d'événements médiatiques auxquels les finalistes doivent participer tout au long de la semaine de la Coupe Grey.

Pour éviter de répéter un scénario, comme celui de l'an dernier, il faudra également qu'Ottawa ne bousille pas une avance. Le club a donné une frousse à ses partisans lors de la finale de l'Est de la LCF, alors que les Eskimos se sont approchés à cinq points du Rouge et Noir... qui menait 25-3 à un certain moment.

« On dirait que c'est toujours comme ça avec nous », a indiqué Campbell, qui a dirigé son équipe en prolongation à quatre reprises en saison régulière. Un de ces matchs s'est conclu par un pointage nul, celui du 8 juillet contre... les Stampeders.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité