Retour

Le système de reconnaissance des plaques d'immatriculation du SPO fait ses preuves

Le service de police d'Ottawa (SPO) souligne jeudi le premier anniversaire de la mise en service du système de reconnaissance de plaques d'immatriculation en indiquant son intention d'étendre ce programme.

Ce système, qui consiste en fait en un appareil monté sur une voiture de police, permet aux policiers de repérer, entre autres, les véhicules comportant une plaque volée, et les conducteurs sans permis ou faisant l'objet d'une suspension.

Il peut traiter 5 000 plaques en une heure.

En août 2016, le SPO a mis en service un véhicule Ford Explorer, clairement identifié pour la reconnaissance de plaques d'immatriculation.

Depuis, des milliers d'infractions au Code de la route ont été mises au jour.

Ce qui fait dire au sergent Robert Cairns, des Services d'aide à la circulation du SPO, par voie de communiqué, « que cette technologie a particulièrement bien réussi dans sa mission d'identification des conducteurs qui ne devraient pas se retrouver sur nos routes ».

Un deuxième appareil

Le SPO a indiqué qu'il a acheté un deuxième appareil de reconnaissance de plaques et qu'il entend l'installer sur une auto-patrouille d'ici peu.

L'achat des appareils est rendu possible grâce au Programme d’amélioration de la sécurité des routes à Ottawa.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine