Le ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux affirme, mercredi, faire des progrès importants dans le but de corriger les erreurs du nouveau système de paye Phénix, implanté en avril. Le Conseil du Trésor a également mis en place un processus uniformisé pour rembourser les frais encourus par certains fonctionnaires, qui ont dû emprunter de l'argent, par exemple, pour payer leur loyer.

De la longue liste initiale de 82 000 employés de l'État qui n'ont pas eu leur paye à temps, qui ont été payés en trop ou insuffisamment, près du tiers ont vu leur dossier clos, assure la sous-ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, Marie Lemay.

Il s'agit d'une progression importante depuis la dernière mise à jour d'il y a deux semaines. La priorité demeure de régler les cas restants des 58 000 fonctionnaires d'ici la fin octobre.

Frais d'intérêt et autres frais remboursés

Par ailleurs, le Conseil du Trésor a instauré un processus pour rembourser les frais d'intérêts ou les pénalités financières encourus par certains employés, en raison des délais du système Phénix, pour payer leur hypothèque ou leur prêt automobile, notamment.

Un formulaire est maintenant disponible en ligne pour les réclamations de moins de 500 $, soutient la porte-parole du Conseil du Trésor, Renée Lafontaine.

Difficile de prévoir à quel montant s'élèveront ces réclamations dites, Mme Lafontaine. Chose certaine, le Conseil du Trésor dépensera près d'un million pour traiter les réclamations les plus complexes.

Selon le reportage du journaliste Stéphane Leclerc

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un pilote frôle le sol





Rabais de la semaine