Retour

Le « Vive le Québec libre » du général de Gaulle vu par les Franco-Ontariens

Il y a 50 ans, le général Charles de Gaulle lançait « Vive le Québec libre! » du haut de l'hôtel de ville de Montréal. Comment les Franco-Ontariens ont-ils accueilli cette déclaration et l'onde de choc qu'elle a provoquée?

« S'il y a des gens qui étaient un peu comateux dans ce temps-là, ce seul mot a su réveiller bien des passions », se souvient l'ex-député provincial ontarien, Jean Poirier.

En entrevue à l'émission Sur le vif lundi après-midi, M. Poirier a expliqué que les Franco-Ontariens surveillaient avec appréhension l'impact de la déclaration du général de Gaulle.

« On savait qu'il y aurait des conséquences », a-t-il déclaré. « Ça nous [a affecté] directement et indirectement. »

« Notre destin est intimement lié à celui des Québécois. Quand le Québec est fort, quand il parle fort, quand il tient sa place, les francophones hors Québec se sentent épaulés », a expliqué celui qui a également été président de l'Association canadienne-française de l'Ontario (ACFO).

Avec le recul, M. Poirier se souvient de la déclaration du général de Gaulle comme « une des étapes dans la mer houleuse des relations entre anglophones et francophones au Canada ».

Plus d'articles

Commentaires