Retour

Le vote imposé aux enseignants des collèges a l'effet « d'une bombe » pour le syndicat

Alors que la grève se poursuit pour une quatrième semaine dans les collèges publics de l'Ontario, le syndicat des enseignants se montre déçu de l'attitude de la partie patronale, qui a demandé un vote sur sa dernière offre.

Le syndicat, qui conseille à ses membres de la rejeter, estime que cette offre est quasi identique à celle présentée le 10 octobre.

« Ç'a eu un petit peu l'effet d'une bombe », précise Christian Chénard, porte-parole du Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO), qui juge qu'il s'agit d'une façon détournée pour la partie patronale de quitter la table de négociation.

« Il est temps qu'on permette aux étudiants de revenir en classe. Il faut que le personnel puisse faire ce choix démocratique d'accepter l'offre », argue de son côté Lise Bourgeois, présidente du collège La Cité d'Ottawa.

M. Chénard précise que la question de la liberté académique fait partie des principaux points en litige. « Toutes, toutes les demandes prioritaires du syndicat, incluant la question de la liberté académique, ont été tenues en compte dans la dernière offre des collèges », soutient pourtant Mme Bourgeois.

Pas de retour en classe

Par ailleurs, le syndicat n'a pas l'intention de demander à ses membres de reprendre le travail d'ici la tenue du vote la semaine prochaine, comme le demande la partie patronale.

M. Chénard estime qu'une reprise des cours reviendrait à « récompenser » la partie patronale sur sa façon de faire les choses.

Pour Lise Bourgeois, il est encore possible de sauver la session des étudiants, puisque jusqu'à six semaines peuvent être récupérées dans le calendrier scolaire.

Par exemple, elle avance que l'enseignement pourrait se poursuivre jusqu'au 22 décembre (plutôt que jusqu'au 14). Les cours pourraient aussi reprendre une semaine plus tôt en janvier. Le congé d'étude de mars pourrait aussi servir à la reprise de cours.

Avec les informations de Claudine Richard

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine