Retour

Légalisation de la marijuana : les entreprises ontariennes veulent leur part des revenus

La Chambre de commerce de l'Ontario propose de confier la vente de marijuana à des fins récréatives à des entreprises privées une fois qu'elle sera légale au pays.

Un texte de Claudine Brulé 

Le gouvernement fédéral doit présenter son projet de loi pour légaliser la marijuana au printemps 2017. Or, l'Ontario n'a toujours pas déterminé quels établissements pourront distribuer la substance ni quels seront les règlements entourant sa vente.

La première ministre Kathleen Wynne a déjà déclaré que la vente de marijuana par la régie des alcools (LCBO) était une possibilité.

La Chambre de commerce de l'Ontario lui demande d'évaluer d'autres options. L'organisme propose un système de permis qui seraient accordés à des entreprises responsables et consciencieuses et qui leur permettraient de vendre de la marijuana dans une région déterminée.

« La légalisation de la marijuana est un marché de deux milliards de dollars par année, dit Karl Baldauf, vice-président, politiques et relations gouvernementales à la Chambre de commerce de l'Ontario. Les entreprises privées devraient pouvoir en profiter aussi. »

Limiter l'accès au produit ne veut pas dire que la vente doit demeurer un monopole d'État, selon lui. Il ajoute que si les règles sont trop contraignantes et l'accès au produit trop difficile, le marché noir sera toujours florissant.

Son organisation réclame des consultations afin d'élaborer les règles entourant la vente de marijuana à des fins récréatives.

La première ministre Kathleen Wynne affirme attendre des précisions d'Ottawa sur son projet de légaliser la marijuana.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine