Retour

Lendemain d'orages violents : un peu plus de mille clients toujours privés d'électricité en Outaouais

Plus de 1000 clients d'Hydro-Québec sont encore privés d'électricité, mardi soir, au lendemain d'orages violents qui se sont abattus sur l'Outaouais et l'Est ontarien. Certains abonnés d'hydro-Québec pourraient devoir attendre jusqu'à mercredi avant que le courant soit rétabli.

En soirée, la société d'État n'était pas en mesure d'indiquer à quel moment l'ensemble de ses clients pourraient à nouveau avoir de l'électricité, considérant « le grand nombre de lieux où intervenir », tout en parlant de « plusieurs heures pour faire les réparations et rétablir le service ».

Mardi après-midi, 95 équipes de monteurs de lignes étaient à l'oeuvre en Outaouais seulement, selon Isabelle Knuckle, une porte-parole d'Hydro-Québec. « Hydro-Québec est aussi en lien avec les municipalités pour que les municipalités aient des centres d’hébergement pour accueillir les gens étant donné la chaleur qui est assez accablante », précise Mme Knuckle, qui souligne aussi l'électricité ne pourrait rétabli que mercredi dans certains secteurs.

Au plus fort de l'orage, ce sont 57 424 clients d'Hydro-Québec qui ont été privés d'électricité en Outaouais, soit le quart du nombre total de foyers. En Ontario, 3000 clients d'Ottawa et 8695 de l'Est ontarien ont été privés de courant en même temps.

Dans l'Est ontarien, tout comme à Ottawa, les résidents avaient à nouveau de l'électricité mardi matin.

Dans tout le Québec, 4 281 clients sont encore privés d'électricité mardi en fin de soirée. Au plus fort de l'orage, il y en avait 150 000.

« Il y a des endroits en Outaouais qui n’ont pas de services depuis plusieurs heures, je pense notamment à Gatineau Est, Papineauville et Maniwaki », constate Lynn St-Laurent, porte-parole d'Hydro-Québec, en entrevue à Radio-Canada.

Ce sont principalement des arbres qui ont endommagé le réseau de distribution électrique.

« Les branches d’arbres, la végétation peuvent entrer en contact avec nos équipements et générer des pannes, ce qui s’est produit dans la région de l’Outaouais », explique la porte-parole.

Les météorologues d'Environnement Canada n'ont toutefois pas vu de rafales significatives sur les outils de mesure, et rien qui ne puisse confirmer de microrafales ou de tornades.

À Ottawa, un pan entier d'un mur du bâtiment qui abrite l'entreprise Iron Mountain s'est envolé.

Réparations et nettoyage

Dans la région, environ 50 équipes d'Hydro-Québec ont été déployées sur le terrain pour réparer les dégâts causés par les orages violents. Il est difficile de dire quand le courant sera totalement rétabli, avance Mme St-Laurent.

« Dans les régions plus boisées où les dommages sont plus importants […], c’est plus long pour rétablir le service », justifie-t-elle.

Du côté de Gatineau, huit employés s'affairent aux opérations de nettoyage qui consistent à élaguer les arbres cassés et à ramasser les débris sur la chaussée. Une dizaine d’arbres cassés ont été dénombrés dans les parcs et certains obstruent des sentiers. La rue Notre-Dame et le boulevard Hurtubise ont été parmi les plus affectés.

L'épisode de chaleur extrême se poursuit

Bien que les orages de lundi aient fait un peu baisser les températures, l'épisode de chaleur extrême se poursuit et persistera jusqu'à jeudi, selon Environnement Canada, qui a publié un avertissement de chaleur pour la région d'Ottawa et de Gatineau mardi matin.

« Après un matin un peu plus frais, les températures maximales diurnes de 30 à 33 degrés reprendront aujourd'hui, jusqu'à jeudi. L'indice humidex sera de 34 à 39 aujourd'hui et près de 40 à 43 mercredi et jeudi », indique l'agence fédérale.

Plus d'articles