Le Casino du Lac-Leamy célèbre jeudi ses 20 ans. Ce terrain, qui était à l'époque voué à un dépotoir, accueille maintenant des millions de visiteurs chaque année. Retour sur les 20 dernières années du casino.

Un texte de Jérôme Bergeron

1994 - Où sera situé le casino?

Après plusieurs mois de tergiversations, le gouvernement du Québec accorde à l'Outaouais son casino. La région accueillera la troisième maison de jeux de la province, après celles de Montréal et de Charlevoix.

Cette nouvelle arrive à point, alors que le taux de chômage avoisine les 10 % en Outaouais. « 1300 emplois permanents seront exploités pour [...] le casino et 1500 emplois indirects additionnels seront créés », promet le ministre des Finances de l'époque, André Bourbeau.

Mais où sera situé le casino? Aylmer, Hull et Gatineau voudraient tous qu'il soit sur leur territoire. Est-ce que ce sera le parc de la Baie ou le lac Beauchamp, à Gatineau, l'hôtel Château Cartier, à Aylmer, ou le site du Lac-Leamy à Hull?

Le député de Pontiac d'alors, Robert Middlemiss, aurait même souhaité qu'il soit installé à même l'hippodrome Connaught, à Aylmer.

C'est finalement le site du Lac-Leamy qui est choisi, suscitant les tensions entre ministres et députés de la région, lesquels espéraient que leur site de prédilection soit choisi.

1996 - Des milliers de personnes pour l'ouverture du casino

Après deux ans d'attente, le Casino de Hull ouvre enfin ses portes le 24 mars 1996. Plus de 1500 personnes font la file à l'extérieur et attendent avec impatience de pouvoir y entrer.

Jusqu'à la fermeture, le soir du 24 mars, plus de 11 000 personnes franchissent les portes de la maison de jeux.

Les restaurants et commerces du coin ressentent déjà la hausse d'achalandage dans leur commerce.

Une étude réalisée pour le compte de la Société des casinos conclut à l'époque que la maison de jeux rapportera à l'Outaouais pas moins de 40 millions de dollars par année.

En moins de 10 mois, le casino accueille son trois millionième joueur, alors qu'il prévoyait en accueillir 1,8 million en une année.

1998 à 2002 - La bataille contre un club golf

Les groupes environnementaux de la région s'opposent à la construction d'un golf, qui ferait partie d'un projet de développement du Casino du Lac-Leamy.

Cette idée a fait surface pendant quelques années. Le casino a essuyé plusieurs revers, notamment en 2000, lorsque Pêches et Océans Canada a complété l'évaluation environnementale du projet. Le fédéral a alors refusé d'approuver la construction du terrain de golf, telle que présentée par la maison de jeux.

En 2002, la Coalition pour la sauvegarde du parc du Lac-Leamy poursuit sa bataille afin d'empêcher la construction du futur terrain de golf. Appuyée par l'Alliance de la fonction publique du Canada, la coalition lance une campagne de cartes postales, qui seront envoyées aux élus ayant le pouvoir de bloquer le projet.

Le lendemain, Loto-Québec jette l'éponge et le Casino du Lac-Leamy abandonne son projet de construction d'un terrain de golf.

Les croisades de Bill Clennett

Le militant gatinois Bill Clennett a longtemps lutté contre le jeu pathologique.

Il a ainsi réclamé le retrait des guichets automatiques des maisons de jeu. Il croit que cette mesure permettrait d'éviter le développement des dépendances au jeu.

Bill Clennett a aussi exigé un débat public sur l'offre du jeu dans les casinos au Québec.

Il a également tenté de faire la lumière sur le phénomène du suicide et sur les tentatives de suicide survenues au Casino du Lac-Leamy, à Gatineau. Il a obtenu les documents au sujet des interventions des ambulanciers au casino. Toutefois, les informations traitant spécifiquement des suicides lui ont été refusées.

2012 - La cure de rajeunissement

Le Casino du Lac-Leamy a récemment investi 50 millions de dollars pour attirer les jeunes dans sa maison de jeux en 2012. Les 5 années précédentes, le casino avait connu une baisse d'achalandage de 15 %.

Les rénovations ont permis de construire une nouvelle aire centrale intérieure pourvue d'un bar-discothèque de deux étages. Le décor a aussi été rafraîchi. Un long ruban multimédia, sur lequel sont projetées des images, fait le tour de l'espace casino.

Si, il y a vingt ans, le casino a accueilli plus de 3 millions de visiteurs, il en a reçu un peu plus de 2 millions en 2014-2015.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine