Retour

Les affaires policières pourraient être davantage discutées publiquement à Ottawa 

La Commission des services policiers d'Ottawa compte ouvrir ses rencontres de comité au public.

CBC révélait plus tôt ce printemps que la Commission discutait d'affaires policières dans des rencontres à huis clos depuis plusieurs années.

Une rencontre doit se tenir, lundi, pour que les membres de la Commission se prononcent sur des changements dans cette façon de procéder.

Le personnel recommande notamment que les dates, les heures et les lieux des rencontres de la Commission soient désormais rendus publics à l'avance sur Internet.

Même si certains dossiers continueront de faire l'objet de discussions à huis clos - principalement en ce qui a trait à la sécurité publique et aux enjeux de nature personnelle -, la majorité des rencontres seraient ouvertes au public, si la mesure est entérinée.

La Commission compte quatre comités permanents, soit ceux portant sur les plaintes, sur les finances et la vérification, sur la politique et la gouvernance et sur les ressources humaines.

Depuis le début de l'année, la Commission des services policiers a tenu au moins trois rencontres secrètes. Selon un document obtenu par CBC, 15 sujets différents y ont été abordés, notamment celui des stratégies policières sans préjugés.

D'après CBC

Plus d'articles

Commentaires