Retour

Les affaissements de rue à Ottawa ne sont pas une denrée rare

L'affaissement de la rue Rideau qui a eu lieu mercredi matin n'est pas le premier événement du genre à se produire à Ottawa. La chaussée s'est affaissée à au moins trois autres endroits dans le passé.

Un texte de Angie Bonenfant

Les derniers événements qui se sont produits en milieu de matinée vous laissent-ils une impression de déjà-vu? Petit retour sur trois affaissements qui se sont produits à Ottawa.

Route 174 direction Est, près de la sortie Jeanne-d'Arc

Les résidents du secteur Est de la Ville d'Ottawa se souviendront longtemps de l'après-midi du 4 septembre 2012. Une partie de la chaussée de l'autoroute 174 s'est effondrée causant un gigantesque trou. L'affaissement était si important qu'une automobile s'y était engouffrée. Le conducteur avait réussi à sortir du véhicule, mais il avait subi des blessures mineures.

Un rapport indépendant, présenté en janvier 2013, a montré du doigt le travail des inspecteurs municipaux. Selon le rapport, les employés de la ville auraient omis de procéder à une inspection en personne de la conduite d'égout pluvial qui montrait des signes de rouille évidents un an avant l'effondrement.

Le boulevard Saint-Joseph à Orléans

Une année plus tard, le 7 octobre 2013, c'est le boulevard Saint-Joseph à Orléans qui s'effondre. Un bris d'une conduite souterraine, au coin de la rue Edgar Brault, est à l'origine du trou béant. Heureusement, cette fois-ci personne n'a été blessé.

La conduite avait un diamètre d'environ 60 cm. Elle avait été installée au milieu des années 1970 et sa durée de vie approximative était de 60 ans. Au moment de l'incident, la Ville d'Ottawa disait ne posséder aucune information sur l'état de la chaussée dans ce secteur.

La rue Waller au centre-ville d'Ottawa

Quelques mois plus tard, soit le 21 février 2014, un autre mégatrou fait son apparition à Ottawa. Cette fois-ci, c'est sur la rue Waller, près de l'Université d'Ottawa, au sud de l'avenue Laurier Est. L'immense trou avait une largeur de huit mètres et une profondeur de 15 mètres.

L'événement, qui s'est produit en pleine nuit, avait été « causé par des conditions du sol qui n'avaient pas été prévues », selon le Rideau Transit Group. Encore une fois, heureusement, personne n'a été blessé.

Un responsable rencontré sur les lieux, quelques heures après l'événement, laissait entendre à ICI Ottawa-Gatineau que l'excavation du tunnel du train léger s'était arrêtée à cet endroit, la veille au soir, lorsque des débris se sont mis à tomber au-dessus de l'excavatrice. C'est à ce moment que les travailleurs seraient sortis pour constater l'affaissement.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine