Retour

Les aînés déplorent l'absence d'une instance à la Ville de Gatineau pour les défendre

Des personnes âgées résidant à Gatineau sentent qu'elles n'ont plus de voix. Elles revendiquent « un modèle consultatif » pour assurer que leurs « doléances et suggestions seront prises en considération » par les élus.

Des organismes d'aînés se sont rencontrés, cette semaine, pour réfléchir à l'établissement d'une nouvelle structure de consultation qui influencerait et guiderait les conseillers municipaux « dans la mise en place de services adaptés » à cette population.

Selon un communiqué de la Table de concertation des aînés et retraités de l’Outaouais (TCARO), cette rencontre s'est faite à l'initiative de la conseillère pour le district du Parc-de-la-Montagne–Saint-Raymond, Louise Boudrias.

« Beaucoup d'aînés sont venus me voir pour me parler de cette situation-là », a affirmé la conseillère. « Je siégeais à l'ancienne commission des aînés, alors j'ai entendu leurs préoccupations lorsqu'on a décidé d'abolir cette commission-là », a-t-elle ajouté.

« Ce qu'on propose, c'est de s'asseoir ensemble, de réfléchir, regarder ce qui se fait à travers le Québec et d'aller chercher les bons modèles », a expliqué Louise Boudrias.

Les personnes âgées ont mal digéré l'abolition de la Commission sur les aînés survenue en avril 2017. À la suite d'une révision, le conseil municipal a pris la décision de réduire le nombre de tous les comités et commissions de la Ville de 23 à 14.

Six mois plus tard, pendant la campagne municipale, l'Académie des retraités de l'Outaouais avait demandé le retour de la Commission, sans succès.

« On devrait avoir une façon d'exprimer les besoins des aînés, d'exprimer nos inquiétudes et d'exprimer des solutions novatrices pour le développement de la ville », avance le directeur général de la TCARO Marc Desjardins.

« Est-ce que c'est la Table des aînés de Gatineau qui devrait jouer ce rôle-là? Est-ce que c'est la Commission ou un autre mécanisme? Présentement, on ne le sait pas, car on n'a pas encore terminé la recherche du meilleur mécanisme pour représenter les aînés. »

Par ailleurs, le cabinet du maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a confirmé que le premier magistrat allait rencontrer des représentants de la TCARO au retour des vacances afin de discuter des enjeux soulevés par ceux-ci.

Selon la TCARO, les aînés représentent près du tiers de la population (27,86 %) de Gatineau.

D’ici 15 ans, un Gatinois sur quatre sera âgé de plus de 65 ans, selon les chiffres avancés par Mme Boudrias.

Plus d'articles