Retour

Les aînés garderont une voix dans la nouvelle structure administrative à Gatineau

La proposition d'éliminer la Commission sur les aînés de la structure administrative de la Ville de Gatineau a soulevé tout un débat, mardi, lors de l'étude de la refonte du gouvernement municipal.

Plusieurs élus ont émis des réserves sur la disparition de la commission, en raison des besoins grandissants de la clientèle âgée en pleine croissance.

Après de nombreuses discussions, les élus ont décidé d'éliminer la Commission sur les aînés, mais de transférer son mandat à la Table de concertation sur les aînés.

Un conseiller siégerait à cette table de concertation, afin de faire le pont avec le conseil municipal et l'administration municipale.

Une cure minceur

Les conseillers ont adopté une proposition de refonte des commissions et des comités qui réduit considérablement la structure actuelle. Le nombre total de comités et de commissions à la Ville de Gatineau passerait de 23 à 14.

Selon le groupe de travail qui s'est penché sur cette réorganisation, le nouveau modèle permettrait une réduction du travail en silo et faciliterait les échanges et la communication, tout en améliorant la contribution de la communauté.

Outre la Commission sur les aînés, les élus gatinois accepteraient la disparition de la Commission consultative sur l'environnement et le développement durable. On propose toutefois de remettre sur pied la Commission jeunesse.

Les comités sur les fêtes et festivals, sur la famille et sur le transport actif tombent aussi sous le couperet.

Les élus doivent voter sur ces changements le 11 avril. Le dossier de la refonte des comités et des commissions est à l'étude depuis trois ans.

Tous se sont entendus pour dire que ce sera au nouveau conseil élu en novembre de mettre en place la nouvelle structure.

Avec les informations du journaliste Michel-Denis Potvin

Plus d'articles

Commentaires