Retour

Les aînés s'invitent dans la campagne électorale

La fédération des aînés francophone du Canada (FAAFC) souhaite entendre parler davantage des préoccupations de l'électorat plus âgé. L'organisme interpelle les chefs des cinq principaux partis afin de dresser un portrait précis de leurs positions sur 5 enjeux.

Miser sur l'activité physique

La fédération demande l'ajout d'un crédit d'impôt de 500 $ à l'activité physique. Un tel crédit existe présentement pour les jeunes de moins de 18 ans. Cet investissement permettrait, selon la FAAFC, de réaliser des économies au système de santé canadien.

Une stratégie nationale pour contrer les effets du vieillissement

L'Association médicale canadienne a pris position pour l'élaboration d'une stratégie nationale pour les soins aux aînés. La FAAFC souhaite entendre la position des principaux partis sur la campagne « Exigeons un plan ».

Permettre aux aînés de travailler davantage

La FAAFC souhaite que le prochain gouvernement augmente le plafond de revenus d'emploi de 3000 $ à 7000 $, avant que le supplément de revenu garanti ne soit affecté. Depuis l'augmentation du plafond de 500 $ à 3000 $ en 2008, le gouvernement fédéral n'a pas touché à cette mesure. Selon la fédération des aînés francophone du Canada le plafond devrait être augmenté au cours des prochaines années.

Un régime universel d'assurance médicaments

Afin d'exiger la mise en place d'un régime universel d'assurance médicaments, la FAAFC s'appuie sur une étude réalisée par l'Université Carleton qui montre que le Canada aurait avantage à développer et à mettre sur pied un tel programme.

Selon l'étude de Marc-André Gagnon intitulée « Argumentaire économique pour un régime universel d'assurance médicaments : Coûts et bénéfices d'une couverture publique pour tous », le Canada et les États-Unis sont les pays de l'OCDE qui dépensent le plus en médicaments prescrits par habitant.

Par ailleurs, 24 % des Canadiens n'ont pas d'assurance-médicaments. 8 % affirment même avoir dû se priver d'une ordonnance en raison du prix des médicaments.

Investir dans le soutien et les soins à domicile

Les membres de la FAAFC sont d'avis qu'il est important de mettre en place un nouveau transfert fédéral pour le soutien et les soins à domicile et l'appui aux proches aidants. La fédération précise que la mise sur pied de ce nouveau transfert ne devrait pas diminuer le montant total qui est déjà accordé dans le cadre du Transfert canadien en matière de santé accordé aux provinces et aux territoires.

La fédération des aînés francophones présentera un tableau de comparaison des différentes prises de position le 18 septembre prochain.

Avec les informations de Jérôme Bergeron

Plus d'articles

Commentaires