Retour

Les Algonquins en Ontario en voie de régler une revendication vieille de 250 ans

Les Algonquins de l'Ontario ont conclu avec les gouvernements fédéral et provincial une entente de principe qui pourrait ouvrir la voie au règlement d'une revendication territoriale vieille de 250 ans.

L'entente de principe pourrait ainsi se traduire éventuellement par le versement aux Algonquins, par le Canada et l'Ontario, d'un fonds en capital de 300 M$.

Les Algonquins deviendraient par ailleurs propriétaires d'un territoire de plus de 47 000 hectares dans l'est de la province.

Selon les parties, l'entente de principe vise à clarifier les prochaines étapes devant mener à un règlement définitif de la revendication territoriale, à concilier les droits et les intérêts de chacun, et à créer de nouvelles occasions d'affaires pour les Algonquins et leurs voisins.

L'entente a été conclue à l'issue de consultations avec les représentants de 10 communautés algonquines, d'autres communautés autochtones et du public en général.

Les négociations se poursuivront maintenant pour conclure une entente définitive afin de régler la revendication territoriale.

Les gouvernements fédéral et provincial assurent que l'entente de principe actuelle ne prévoit aucune expropriation, qu'aucun propriétaire ne perdra son droit de passage et que le parc provincial Algonquin demeurera accessible à tous.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque