Retour

Les autorités planifient la sécurité pour le 150e de la Confédération

Les attentats de samedi à Londres surviennent à un mois des grandes célébrations du 150e anniversaire de la Confédération prévues à Ottawa. Alors que des milliers de citoyens vont converger vers la capitale nationale, la question de la sécurité préoccupe les autorités.

Les organisateurs des festivités demeurent discrets sur les stratégies de surveillances prévues au cours de l'été. Toutefois, le député libéral David McGuinty s'est voulu rassurant, dimanche. Selon lui, les autorités sont prêtes à agir face à d'éventuelles menaces.

« Nous travaillons d'arrache-pied ensemble, à tous les niveaux, entre le gouvernement canadien, les provinces, les municipalités, pour coopérer, quand ça vient à la question de la sécurité », a-t-il commenté, estimant qu'un bon plan serait mis en oeuvre.

Malgré tout, certaines stratégies des terroristes, comme les attaques au couteau et à la voiture, sont difficiles à déjouer, a souligné le maire d'Ottawa, Jim Watson.

« Beaucoup de gens ont accès à un couteau ou à une auto. C'est la raison pour laquelle on a beaucoup de couverture avec la police le 1er juillet », a-t-il estimé.

La conseillère municipale et candidate à la mairie de Gatineau Sylvie Goneau a quant à elle appelé les citoyens à être reconnaissant et tolérant lorsqu’on leur demande de fouiller leurs sacs dans des festivals ou dans des lieux publics.

« Je crois que les gens doivent être eux-mêmes vigilants et avoir la responsabilité d’aviser les autorités advenant qu’ils soupçonnent quelque chose qui n'est pas bien. On ne doit pas s’empêcher de festoyer, mais le faire de façon responsable et consciente », a-t-elle ajouté.

Avec les informations de Jérôme Bergeron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine