Retour

Les boxeurs locaux font belle figure au gala de GYM

Les boxeurs de l'Outaouais ont bien paru, vendredi soir, lors du gala du Groupe Yvon Michel (GYM), présenté au Casino du Lac-Leamy, à Gatineau.

Un texte de Jonathan Jobin

En demi-finale du combat principal, le Gatinois Danyk Croteau a fait plaisir à ses admirateurs en réussissant un percutant K.-O. face au Torontois Alex Ebanks, après seulement 104 secondes.

« Quand je l'ai vu tomber, je savais que le combat était terminé », a dit Croteau avec un large sourire. Après avoir profité de la défensive déficiente de son adversaire pour porter plusieurs coups, Croteau a envoyé un crochet de gauche qui n'a laissé aucune chance à Ebanks.

« Il frappait long et ne ramenait pas ses bras vite, alors je pouvais passer facilement entre ses coups », a ajouté le boxeur de Buckingham.

Son percutant K.-O. a été vu dans une quinzaine de pays à la télévision. « C'est bon pour moi, mais je vais profiter des Fêtes et retourner au gymnase après », a souligné Croteau, pour qui la victoire ne change rien à court terme.

Victoire de Lepage-Joanisse...

Vanessa Lepage-Joanisse, de la Petite-Nation, avait d'abord remporté de façon spectaculaire son 3e combat chez les professionnels.

Elle a lancé une pluie de coups sur son adversaire, Maria Jose « Tsunami » Velis. La Mexicaine a abandonné après le 3e round, donnant une victoire par K.-O. technique à la boxeuse de l'Outaouais.

« Je ne pouvais pas demander meilleur scénario. Je suis sur le plus gros nuage que j'ai jamais connu », a lancé Lepage-Joanisse, à la sortie du ring.

La jeune boxeuse avait complètement dominé les trois assauts avant que le coin de son adversaire ne demande l'arrêt du combat.

« Je ne sais pas combien de coups j'ai lancés, mais j'ai tout donné ce que j'avais », a dit Lepage-Joanisse, qui a combattu devant des dizaines de parents et amis qui ont scandé son surnom, « Vany », pendant tout le combat.

Son partisan le plus heureux? Son copain, qui avait peur qu'elle porte les marques de son combat pendant les Fêtes.

« Il va être content de voir que je n'ai pas reçu trop de coups. Dès le départ j'ai senti que j'étais capable de prendre les coups de la Mexicaine », a conclu la jeune femme, qui espère combattre au prochain gala de GYM.

...et d'Altidor

Le boxeur ottavien Louisbert Altidor a ensuite offert une bonne performance face au Mexicain Alvaro Enriquez.

Altidor (5-0-0), 30 ans, est demeuré invaincu en remportant une victoire par K.-O. au 6e round.

Son adversaire, coriace, l'a obligé à puiser dans ses réserves pour remporter un premier duel par mise hors de combat.

« Je le voulais ce K.-O.! Je le voulais dès le début, mais mes coups étaient trop larges », mentionne Altidor. « Mon entraîneur m'a dit de me calmer et de le travailler au corps. C'est ce que j'ai fait et ça a fini par payer. »

Beterbiev ne fait qu'une bouchée de Prieto

Le Groupe Yvon Michel (GYM) voulait que son poulain Artur Beterbiev obtienne une opposition de qualité contre le Paraguyan Isidro Prieto. Finalement, il aura boxé pendant moins de deux minutes.

Le russe d'origine s'est payé un festin des Fêtes. Après avoir regardé Prieto lui mettre de la pression pendant 15 secondes, Beterbiev a envoyé son adversaire au tapis avec son premier coup.

Une 2e chute au tapis de Prieto a forcé l'arbitre Michael Griffin à mettre fin au combat. C'était un 11e K.-O. en autant de sorties pour le protégé de l'entraîneur Marc Ramsay.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine