Retour

Les campus de la capitale misent sur les étudiants étrangers

Le nombre d'étudiants étrangers dans les établissements postsecondaires d'Ottawa est en hausse pour la rentrée 2015 et pourrait continuer à croître.

L'Université d'Ottawa, l'Université Carleton et le Collège Algonquin composent tous les trois avec une baisse de leur clientèle canadienne. Ils tentent donc d'en atténuer l'impact financier en attirant les étudiants de l'extérieur.

Doug Wotherspoon, vice-président responsable de l'éducation internationale au Collège Algonquin, soutient que son établissement vise à ce que 10 % de ses inscriptions proviennent d'étudiants étrangers. L'établissement recrute des étudiants dans 30 pays et dispose de bureaux à Pékin et à Mumbai afin de cibler ses deux plus importants marchés : l'Inde et la Chine.

M. Wotherspoon précise qu'un déclin démographique à venir chez les 19 à 25 ans au Canada ne fera qu'accroître la compétition entre les établissements.

L'Université d'Ottawa compte quant à elle 1350 nouveaux étudiants étrangers pour la rentrée 2015, ce qui représente un record pour l'établissement. Selon elle, cette hausse s'explique par les efforts de recrutement et les rabais offerts aux étudiants francophones hors Canada.

L'établissement postsecondaire souhaite doubler les inscriptions des étudiants diplômés étrangers et vise une hausse de 50 % des inscriptions chez les étudiants de premier cycle. L'Université d'Ottawa espère que les étudiants provenant de l'extérieur du Canada constitueront bientôt 9 % de sa clientèle.

De son côté, l'Université Carleton vise une augmentation annuelle de 3 % des inscriptions chez les étudiants étrangers.

Avec des informations de CBC

Plus d'articles

Commentaires