Retour

Les Canadiens fiers de la politique linguistique du pays

Pour le commissaire aux langues officielles, Graham Fraser, il ne fait aucun doute que les mentalités évoluent. Les Canadiens sont favorables au bilinguisme et à la loi sur les langues officielles.

C'est ce qui ressort d'un sondage Nielson, réalisé en février et mars dernier, et publié mercredi pour le compte du Commissariat aux langues officielles.

Les résultats atteignent 87 % en Ontario, 90 % en Alberta et 92 % au Québec. Et les jeunes de 18 à 34 ans forment le groupe le plus enthousiaste.

Soutien au projet de faire d'Ottawa une ville bilingue

Par ailleurs, quelque 87 % des Canadiens croient qu'Ottawa devrait être reconnue comme une ville officiellement bilingue, selon le sondage.

Malgré cet appui pancanadien à une capitale bilingue, le maire Jim Watson reste sur ses positions. Il est inutile, selon lui, de demander un statut officiel pour Ottawa.

« La province de l'Ontario a une loi, on offre tous les services dans les deux langues officielles et je suis très content avec notre règlement », affirme de nouveau Jim Watson.

Plus de 8 Canadiens sur 10 veulent également des juges bilingues à la Cour suprême et un premier ministre bilingue.

Mais le tableau n'est pas parfait. La présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA), Sylviane Lanthier, pense que le pays peut faire mieux, surtout avec le 150e anniversaire de la Confédération canadienne, en 2017.

D'après le reportage de Julie-Anne Lamoureux

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine