Retour

Les Champions affronteront les Boulders en finale de la Ligue Can-Am

Au terme d'un retournement de dernière minute, les Boulders de Rockland ont battu les Capitales de Québec 3-2. Ils affronteront les Champions d'Ottawa, mardi soir, en finale de la Ligue Can-Am.

Un texte de Kim Vallière

Les Boulders sont revenus de nulle part en neuvième manche pour battre Québec sur le fil, eux qui avaient été menés pendant presque toute la partie.

Ils sont attendus pour un duel au sommet dès mardi au Parc Raymond Chabot Grant Thornton, à partir de 19 h. Cela signifie que les Américains auront moins de 24 heures pour franchir les 675 km qui les séparent d'Ottawa. 

Les Champions sont sereins

Les membres du club ottavien affirment qu'ils sont prêts pour quelconque adversaire, après avoir éliminé les Jackals du New Jersey, la meilleure équipe de la saison régulière, en ouverture des séries éliminatoires. Ils avouent qu'ils aimeraient mieux se mesurer aux Capitales, question de réduire les déplacements, qui se font en autobus.

« C'est toujours spécial pour moi. Lorsque ce ne le sera plus, ce sera le temps de quitter le baseball », indique Hal Lanier, le gérant des Champions.

L'entraîneur de 74 ans connaît la recette gagnante. Il occupait le poste d'entraîneur au troisième but lors de la conquête de la série mondiale par les Cardinals de St. Louis en 1982. Il a aussi mené les Astros de Houston à un championnat de division en 1986, la même année où il a été nommé gérant de l'année dans la Ligue nationale du baseball majeur.

Il s'est adressé à ses joueurs lors d'un entraînement lundi après-midi : « Je leur ai dit de profiter de chaque moment, parce qu'on ne sait jamais si on participera à une autre finale. »

Chrismon prêt à en découdre

Lanier enverra Austin Chrismon au monticule pour le premier match de la finale mardi. L'Américain de 23 ans a été nommé lanceur de l'année dans la Ligue Can-Am, mais s'est fait malmener lors de son départ en séries.

Dans une défaite de 11-2, Chrismon avait lancé pendant six manches et deux tiers, allouant 7 points sur 12 coups sûrs.

Il n'a lancé qu'une seule fois dans la finale de championnat, en 2014 avec les ValleyCats de Tri-City au niveau A, un souvenir qu'il espère effacer rapidement.

« Ça ne s'était pas très bien passé. Je n'ai pas complété la première manche », se souvient-il en riant. « Je pense que j'avais accordé quatre ou cinq points et réalisé un seul retrait. »

Il se console en se rappelant que tous les départs sont différents et qu'il pourra faire mieux cette fois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine