Retour

Les chargés de cours de l'UQO ne seront pas en grève la semaine prochaine

Le Syndicat des chargées et chargés de cours de l'Université du Québec en Outaouais (SCC-UQO) a annoncé vendredi après-midi que ses membres n'exerceraient pas leur mandat de grève d'ici le 21 janvier.

Quatre dates de négociation avec l'employeur ont été fixées à la fin du mois de janvier, selon le syndicat. Ces rencontres doivent se faire en présence d'une conciliatrice les 21, 26, 27 et 28 janvier.

« Afin de laisser une dernière chance à la négociation, le SCC-UQO a décidé de ne pas exercer son mandat de grève jusqu'au 21 janvier. Des actions de visibilité seront toutefois maintenues pendant cette période », peut-on lire dans le communiqué du syndicat.

« De nombreux étudiants nous ont contactés, car ils étaient inquiets à l’idée de devoir terminer leur trimestre en mai ou en juin si un conflit de travail éclatait », a souligné la présidente du syndicat, Marie-Josée Bourget.

Le 19 décembre dernier, les négociations entre le Syndicat des chargées et chargés de cours de l'UQO et la direction ont pris fin abruptement.

Mme Bourget brandissait alors la menace de déclencher une grève générale illimitée lors du trimestre d'hiver.

Les professeurs bientôt en grève ?

Notons que le Syndicat des professeures et professeurs de l'Université du Québec en Outaouais (SPUQO) détient également un mandat de grève.

Le syndicat a menacé de débrayer le 17 janvier si aucune entente satisfaisante pour renouveler sa convention collective n'était conclue d'ici là.

Le directeur des communications et du recrutement de l'UQO, Gilles Mailloux, a indiqué que des rencontres de conciliation avec le SPUQO étaient prévues les 15 et 22 janvier.

« La direction de l’Université est toujours confiante de pouvoir obtenir un accord par la négociation », a-t-il affirmé.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards