Retour

Les chauffeurs d'Uber ne peuvent plus récupérer de passagers à l'Aéroport d'Ottawa

Les utilisateurs d'Uber ne pourront plus faire appel au service de voiture avec chauffeur, pour les récupérer à l'Aéroport d'Ottawa. Cette mesure entre en vigueur immédiatement.

Ce sont les autorités aéroportuaires qui ont demandé à la compagnie américaine d'arrêter de ramasser des passagers devant l'aérogare.

Les responsables de l'Aéroport préfèrent ainsi faire preuve de prudence, le temps que la Ville d'Ottawa termine la révision de sa réglementation sur l'industrie du taxi.

Ces mêmes responsables considèrent qu'en attendant des clarifications, les activités d'Uber demeurent illégales et présentent un risque en termes de sécurité et de fiabilité.

« Parce que les services de covoiturage ne sont pas autorisés par la Ville d'Ottawa, ils ne sont pas autorisés à fournir un service de pick-up à l'aéroport », a précisé dans une déclaration écrite la porte-parole de l'Aéroport d'Ottawa, Krista Kealey.

L'Aéroport a aussi indiqué au service de voiture qu'advenant que sa situation soit régularisée, et s'il désire poursuivre une relation d'affaires dans le futur, il était dans son intérêt de se montrer coopératif dès à présent.

Uber obtempère

L'entreprise a décidé de se plier à cette demande puisqu'elle a avisé tous ses chauffeurs de la région qu'ils ne pouvaient plus ramasser de clients à l'aéroport.

Les chauffeurs peuvent néanmoins continuer à déposer des passagers sur les lieux.

Par ailleurs, la Ville d'Ottawa rendra public son rapport sur l'examen de la réglementation et des services de taxi et de limousine, le 31 mars prochain.

Ce dernier fera ensuite l'objet d'une rencontre spéciale du Comité des services communautaires et de protection, le 7 avril.

D'après des informations de CBC et de Jérémie Bergeron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine