Retour

Les chauffeurs d'Uber ne sont pas assez pénalisés à Ottawa selon un rapport 

Un rapport effectué pour le compte de la ville d'Ottawa soutient que les amendes aux chauffeurs du service de covoiturage Uber ne sont pas assez élevées pour être un moyen dissuasif efficace.

Un chauffeur sans permis de taxis pris en défaut se voit imposer une amende de 615 $, alors qu'une voiture sans permis est passible d'une amende de 260 $.

Le rapport souligne que d'autres législateurs, comme le Québec, saisissent les véhicules qui ne respectent pas la réglementation du taxi.

La Ville d'Ottawa vient de publier deux études se penchant sur l'impact du service Uber et comparant la situation du taxi à Ottawa à elle d'autres grandes villes.

Selon ces rapports il est moins coûteux d'exploiter un taxi à Ottawa aujourd'hui qu'il y a 4 ans.

On y apprend également que les tarifs des taxis d'Ottawa sont parmi les plus élevés au pays, lorsqu'on compare la capitale fédérale à d'autres villes de taille comparable.

La Ville souhaite obtenir l'avis des citoyens sur son site internet.

Comment Uber est accueilli dans les autres villes canadiennes?

Certaines villes canadiennes ont interdit les services de covoiturage avant même leur implantation. D'autres ont tout simplement montré la porte à Uber.

Malgré tout, la compagnie continue de rivaliser avec l'industrie du taxi.

Voici un tour d'horizon du pays, qui nous permet de comprendre comment est accueilli Uber ailleurs au Canada.

Cliquez sur les différents logos d'Uber pour en apprendre davantage sur chaque municipalité.

Pour voir sur votre mobile, cliquez ici.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine